Vaud: trois rebelles encouragent la course au Conseil d’Etat – Vaud & Régions

[*]

Les candidats à l’élection complémentaire au Conseil d’État du 9 février peuvent susciter une certaine curiosité. Vaud n’a pas eu ce casting depuis plus de trente ans. Bien sûr, l’identité de l’élu laisse peu de place au doute. Dans un canton où la stabilité se construit par la vertu cardinale, il semble peu probable que la majorité de l’électorat vote en faveur d’une candidature qui vise à briser la dynamique du système actuel.

Mais, dans tous les cas, les scores seront une bonne mesure de l’humeur du public concernant la politique gouvernementale. Le Vaudois ne semble pas indifférent à cette question, si l’on en juge par la participation électorale à la ville de Lausanne. C’était déjà 20% vendredi, dix jours après le décompte. A la même période l’an dernier pour la succession de Pierre-Yves Maillard, seulement 13% des Lausanneois avaient voté. Certes, il n’y avait aucun objet fédéral pour motiver les citoyens à s’exprimer.

« Les partis de gauche ne veulent pas briguer la cinquième place par crainte de passer par des gens arrogants »

Kevin Grangier, président de l’UDC Vaud

Les complémentaires suivent et ne sont pas égaux. Le syndicat PLR de Payerne Christelle Luisier est le seul candidat d’un parti gouvernemental qui dispose d’un groupe au Grand Conseil. Devant elle, trois candidats au concours. La grève du climat, une branche des protestations de ces derniers mois, présente Juliette Vernier. Nous ne savons pas si cette candidature représente légitimement les milliers de personnes qui sont descendues dans la rue au nom de la Grève du climat. L’indépendant Guillaume « Toto » Morand a été lancé pour la troisième fois. Cet homme d’affaires lausannois sait se démarquer pour ses batailles ponctuelles comme la forêt du Flon, ou contre l’interdiction des minarets il y a quelques années. N’hésitez pas à vous battre avec les autorités. Et le Parti Pirate, dont la digitalisation de la société est au centre de leurs préoccupations, présente Jean-Marc Vandel, informaticien et DJ international.

L’épopée de Montandon

Il faut remonter à 1988 pour trouver une configuration similaire, c’est-à-dire sans confrontation classique de gauche à droite. Le Parti radical, alors tout-puissant, avait lancé Jacques Martin pour succéder à Raymond Junod. Le célèbre rameur Roger Montandon s’est présenté contre lui. À cette époque, il avait un magasin de pêche et Raymond Junod a eu le malheur d’interdire les hameçons barbelés. Un gros déficit pour ce vendeur de cannes à pêche. Après être entré par effraction dans les bureaux du ministère de l’Agriculture, de l’Industrie et du Commerce avec une hache à la main, Roger Montandon avait décidé de se présenter au Conseil d’État pour défendre son cas. Au cours de la campagne, il a adopté un discours anti-système contre « les revenus excessifs et les conseillers d’État hautement rémunérés qui, selon lui, une fois élus, ne se soucient pas des classes défavorisées. Il menace également de lancer une initiative visant à réduire les salaires des ministres de Vaudois « , écrivait alors la Swiss Telegraph Agency. Roger Montandon a tout de même remporté 28% des voix.

Rebelle

Trente-deux ans plus tard, la candidature radicale se dresse seule contre les candidats de la «société civile». Le président de l’UDC Vaud, Kevin Grangier, l’explique dans le contexte actuel: « Le PLR ​​est une minorité au sein du gouvernement, qui neutralise les partis de gauche qui ne souhaitent pas briguer un cinquième siège de peur d’être arrogant. Le contexte actuel pousse également l’UDC à abandonner. Un bon général doit restreindre son armée quand il voit que la bataille est perdue d’avance. « 

Avec ses mots, le professeur de science politique René Knüsel n’a rien dit de plus: « La première leçon que l’on peut tirer de ces élections est que les partis gouvernementaux s’adaptent à la répartition actuelle du pouvoir, car aucun ne conteste le siège. PLR « . Pour l’enseignant, une élection est toujours une enquête de terrain: « Mais il est difficile d’apprendre des scores généraux car l’intention des électeurs est compliquée à interpréter correctement ».

« Dans une démocratie qui fonctionne bien, et la Suisse a toujours fonctionné ainsi, nous n’ignorons pas une forte minorité »

René Knüsel, politologue

Bien entendu, ces partitions seront soigneusement suivies depuis le château cantonal. Un bon résultat de la grève climatique aura certainement plus d’impact sur la politique gouvernementale que le vote pour une urgence climatique symbolique. « Dans une démocratie qui fonctionne bien et la Suisse a toujours fonctionné ainsi, nous connaissons une grande minorité. Nous ne prétendons pas qu’elle n’existe pas », explique René Knüsel.

Concrètement, si une partie non négligeable des Vaudois renouvelle sa sensibilité écologique déjà exprimée lors des fédérations en soutenant Juliette Vernier, la pression pourrait augmenter sur la ministre verte Béatrice Métraux pour reprendre le département vacant, le Territoire et la Environnement.


Juliette Vernier

La voix des jeunes inquiets pour leur avenir.

L’évanante Juliette Vernier, 19 ans, sans renommée ni expérience politique, est théoriquement capable de recueillir plus de 20% des suffrages lors d’une élection au Conseil d’Etat. C’est ce que nous réalisons, car ce complément est spécial. La jeune militante de la grève climatique, tirée au sort en tant que candidate collective à cette campagne, a reçu le soutien de la Coalition Ensemble à Gauche, du POP, des Verts (section Jeunesse et Seniors) et des Jeunes Socialistes. . Pour donner une idée de leur poids, ces partis ont obtenu il y a trois mois 21,59% des suffrages aux élections fédérales. De quoi faire de la jeune femme la principale concurrente de l’archifavorite PLR ​​Christelle Luisier. La participation à l’enquête auprès des jeunes, qui ont défilé massivement dans les rues de Lausanne l’an dernier et de nouveau en janvier, sera déterminante dans le score que Juliette Vernier obtiendra le 9 février.

De ces considérations arithmétiques, la grève du climat n’a pas d’importance, ce qui est considéré comme obsolète par les institutions actuelles. Sa candidature est une « expérience publique » et poursuit l’objectif de diffuser son message sur l’urgence écologique et son plan de mesures draconiennes pour attaquer la neutralité carbone de la Suisse d’ici 2030. Son baromètre reste la rue, pas les urnes: « Non nous voulons que les gens prennent leurs responsabilités lorsqu’ils votent pour nous, mais qu’ils s’impliquent avec nous ou avec d’autres groupes émergents », explique Gary, l’un des fondateurs du groupe. Nous avons une vision à plus long terme: la création d’un mouvement social de masse. « 

Mais comme la campagne est nécessaire, les grévistes météo s’y rendent sauvagement. Après avoir fait mal paraître les journalistes pour leur avoir fait signer une restriction à la liberté de la presse, une « erreur » ils ont admis, les militants ont mis de l’eau dans leur vin bio. La campagne a dû être dépersonnalisée et une vague de militants a dû répondre aux demandes des médias, mais finalement c’est Juliette Vernier qui a été laissée seule dans les grands débats. Où il est apparu dans la réserve.

Comme prévu, la grève climatique n’est pas une campagne ordinaire. Si vous participez à plusieurs tables rondes ou dîners-débats, certaines actions sont organisées, comme l’occupation de la succursale UBS pour dénoncer les investissements de la place financière suisse dans les énergies fossiles. En tout cas, le collectif n’a aucun effort pour garder son thème dans l’actualité: l’acquittement des militants climatiques de Lausanne lors du match de tennis au Credit Suisse, les énormes incendies en Australie et l’avenir de Greta Thunberg à Lausanne contre 10 000 personnes, alors au Forum de Davos, ont plus que jamais tenu leur cause à l’honneur au début de l’année.

Bio

Âge: 19 ans
maison: Essertes
mouvement: Grève climatique
cours: On sait peu de choses sur Juliette Vernier, le groupe qui a choisi de dépersonnaliser les élections (tiré au sort la personne qui serait candidate pour le représenter, parmi six bénévoles). L’électeur « traditionnel », pour qui la personnalité des candidats est importante, sait tout au plus que le militant a grandi dans une famille de « basse technologie », a quitté ses études à l’Écal pour se consacrer à la cause climatique et renouveler un camping-car pour y vivre Il a rejoint Greenpeace en 2017.


Jean-Marc Vandel

Les défenseurs des pirates humanistes respectent les lois

Le Parti pirate peine à se tailler une place sur la scène politique vaudoise, comme en témoigne son score aux élections fédérales d’octobre dernier: 0,63%. Sa commission, qui n’avait pas dépensé tout le budget de la campagne, a vu dans la succession de Jacqueline de Quattro au Conseil d’État une occasion précieuse d’attirer l’attention sur son programme, contribuant pour la première fois au gouvernement cantonal. . Et cette tentative de combat aurait certainement mieux fonctionné sans la grève du climat et les médias Guillaume « Toto » Morand, qui attirent l’attention.

Jean-Marc Vandel, le héraut du Parti pirate, « peine à exister dans cette campagne », estime un observateur socialiste. « Il est pris entre la candidate du système et sa continuité, Christelle Luisier, et les anti-institutionnelles de Juliette Vernier et Toto Morand. » L’ingénieur informatique, DJ et professeur de tango n’a pas reçu de soutien de poids, lors de sa comparution devant les assemblées générales des principaux partis. Même le Parti libéral vert, qui est un allié des Pirates depuis quatre ans, n’a pas fait de recommandation de vote officielle pour lui. Jean-Marc Vandel n’a pas réussi à convaincre la plupart des écologistes de droite qu’il était la bonne personne, malgré ses antécédents, un diplôme de l’EPFL et des années d’expérience en tant que chef de projet. « Certains ont douté qu’il avait les épaules pour assumer cette fonction », a admis un œuf de fête après la nuit.

Consuelo: les jeunes libéraux verts l’ont officiellement soutenu et l’un d’eux, Arnaud Durand, préside son comité de soutien. Malgré cette aide, morale mais surtout logistique, le Pirate ne voit que la difficulté de rivaliser avec la machine de guerre libérale-radicale, bien implantée sur tout le territoire. « Nous n’avons vraiment pas le même budget », comprend-il. Le sien, 10 000 francs, est seize fois inférieur à celui du PLR (« 24 heures » vendredi). Difficile d’être visible, admet Jean-Marc Vandel. Cependant, qui profite de toutes les opportunités offertes par la campagne pour se positionner: contre la désobéissance civile, « parce qu’il faut réformer le système dans un cadre démocratique », pour la transparence des processus de décision « , il faut savoir quel lobby finance quel match.  » Et, bien sûr, pour l’utilisation de technologies modernes qui respectent la protection des données personnelles. « La météo n’est que deux des six points de notre calendrier », répète-t-il. Il semble que l’homme de 50 ans votera un petit pourcentage le 9 février. Mais sa candidature offrait encore une visibilité aux Pirates, qui en avaient peu jusqu’à présent.

Bio

Âge: 51 ans
maison: Savigny
correspondre: Parti pirate vaudois
cours: Ingénieur informatique diplômé de l’EPFL en 1988, Jean-Marc Vandel est directeur technique d’Open Net Sàrl, société de services informatiques basée à Prilly. Il est également professeur de tango et DJ, « un art qu’il pratique professionnellement à l’international », explique sa biographie. Le Pirate n’est apparu que lors d’une élection avant celle-ci: les élections fédérales d’octobre dernier. Lorsqu’il a demandé un siège au Conseil national, il a obtenu 2 200 voix.


Christelle Luisier

Le radical formaté pour le Conseil d’État

Ce teint radicalement bon donne un coup de pied devant les portes du château cantonal depuis un certain temps. Les trois sièges du PLR au gouvernement sont monopolisés par les trois mêmes élus depuis quinze ans. Puis, lorsque Jacqueline de Quattro a finalement sorti un fauteuil, le syndicat de Payerne était le candidat naturel. Personne n’a contesté à l’intérieur du parti.

En plus du soutien de sa formation, Christelle Luisier peut compter sur celle de l’UDC. Cependant, le souvenir du revers sanglant subi par l’Union démocratique centrale lors des précédentes élections partielles est encore frais. En mars dernier, l’électorat du PLR ne s’est pas pleinement mobilisé derrière la candidature de l’UDC. Pascal Dessauges a dû jeter l’éponge après le premier tour contre la socialiste Rebecca Ruiz. La nourriture de soutien pour Christelle Luisier a également attiré des barons socialistes de La Broye, comme le syndicaliste et député Daniel Trolliet, ainsi que le membre du syndicat d’Avenches, Roxanne Meyer Keller.

Pour cette élection partielle, Christelle Luisier est la seule candidate d’un parti gouvernemental. Paradoxalement, l’absence d’un candidat «classique» à gauche ne facilite pas forcément sa tâche. Vous devez entreprendre une campagne délicate contre des adversaires moins conventionnels. Ils ne parlent pas la même langue que les politiciens des principaux partis vaudois.

Le fait est que le radical doit être élu au Conseil d’Etat, l’électorat vaudois n’est pas connu pour son penchant révolutionnaire. Mais le score de Christelle Luisier sera examiné de près par les autorités du PLR. On peut postuler que Pascal Broulis et Philippe Leuba sont en fin de carrière au gouvernement cantonal. Par conséquent, les radicaux libéraux ont besoin d’un nouveau conseiller d’État bien élu, capable de jouer le rôle de moteur électoral lors des prochaines élections. Depuis 2012, la droite n’a pas réussi à récupérer la majorité dans l’exécutif cantonal.

En cas d’élection, celui qui a travaillé sur le personnel de Pascal Broulis devra trouver une place au sein de l’université gouvernementale. Dans lequel son ancien patron est toujours assis. A la pointe des finances communales, Christelle Luisier pourrait hériter du Département des institutions et du dossier épineux des relations canton-communales au lieu de celui laissé par Jacqueline de Quattro vacant. En tout cas, à gauche, certains voudraient passer la patate chaude. D’autant plus que le ministre des Finances est réputé pour stimuler le dialogue entre le canton et la commune.

L’évolution de la relation entre l’étudiant et son mentor sera un élément à suivre. Enfin, pour ceux qui sont intéressés.

Bio

Âge: 45 ans
maison: Payerne
correspondre: Parti libéral-radical vaudois
cours: Avocate de formation, elle a rejoint la Commune de Payerne en 2009 et en est devenue la conseillère en 2011. Elle a travaillé pour le personnel de Pascal Broulis au Conseil d’Etat entre 2006 et 2008, puis aux Retraites Populaires jusqu’en 2011. Elue membre radical de l’Assemblée constituante en 1998, il assume la présidence du grand vieux parti en 2008 et achève sa fusion avec les libéraux. En 2012, elle a été élue au Grand Conseil, puis réélue en 2017.


Guillaume Morand

Le manifestant à la rescousse des arbres.

Après 2012 et 2017, c’est la troisième fois que Guillaume « Toto » Morand apparaît au Conseil d’État. Lors de sa dernière tentative, le Parti indépendant du Néant a obtenu plus qu’honorable avec près de 10% des voix au second tour. Mais la configuration est différente cette fois, c’est un choix partiel.

Vaud Libre, qui ne présente pas de candidat, appelle à voter pour Guillaume Morand. L’indépendant est donc soutenu par un parti représenté au Grand Conseil. Une première pour lui. En cas d’élection du gouvernement, le conseiller d’Etat de Morand peut compter sur les quatre députés de Vaud Libre. Pour « apporter une bouffée d’air frais à un gouvernement qui doit être ébranlé pour sortir d’un système de privilèges qui ne profite qu’à une partie des Vaudois et Vaudois où les partis en place partagent des positions et des avantages », écrit Vaud Libre à son sujet. un communiqué de presse publié le 20 janvier.

Le comité directeur du Parti socialiste a également interrogé le propriétaire d’une chaîne de magasins de chaussures, mais n’a pas recommandé de voter. Les camarades ont salué leur position sur le salaire minimum et sur les heures d’ouverture des magasins. Ils montrent cependant leurs différences fiscales notamment. Il est vrai que Guillaume Morand a toujours exprimé son opposition à RIE III, la troisième réforme de l’impôt sur les sociétés. Une position peu conventionnelle chez les entrepreneurs. Alors que le Vaudois PS est l’un des architectes du paquet fiscal cantonal, à travers Pierre-Yves Maillard.

Il faut également préciser que la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, fait partie du comité de pilotage du PSV. Ce qui nous amène au cas de la forêt du Flon. Le gros problème de « Toto » Morand. Le marchand de chaussures s’est battu pendant des années pour défendre cette «forêt urbaine», rasée par le projet de tramway. Un projet mené par le président du gouvernement. Votre entêtement en vaudra enfin la peine, la forêt sera sauvée.

Mais le combat dans la forêt du Flon est très centré sur Lausanne. Il n’est pas certain que l’électeur du Pays-d’Enhaut se sente inquiet, par exemple. Bon commerçant connaissant le marché, le candidat Morand, au profil très urbain, sait étendre son discours. En 2017, nous l’avons vu lancer une pétition demandant aux producteurs de payer le prix du lait 1 franc le litre. De manière plus générale, il se bat pour une croissance « naturelle » du canton, loin de ce qu’il qualifie de « gonflé artificiellement », et se définit comme un défenseur de la biodiversité.

En ce sens, il rencontre la compétence des jeunes de la grève climatique et de sa candidate, Juliette Vernier.

Bio

Âge: 57 ans
maison: Épalinges
correspondre: Fête de nulle part
cours: Diplômé d’HEC, Guillaume Morand a débuté sa carrière en tant qu’analyste financier chez Tetra Pak en 1986. Trois ans plus tard, il a commencé à importer des chaussures Lifestyle. Il ouvre immédiatement sa première boutique, Pompes Funèbres, au Rôtillon. « Toto » en compte actuellement huit dans toute la Suisse. Président d’une association marchande de Lausanne, il s’engage à sauver la forêt du Flon et cherche pour la troisième fois une place au Château Saint-Maire.

Créé: 31/01/2020, 22h40


[*] [*]Source link
________________

Article Aléatoire

La lithothérapie, c’est quoi? pierres de lithothérapieLes soins dans pierres s’appellent la lithothérapie, ce approche holistique de soin est basée sur l’influence subtile que peuvent apporter des minéraux. Des capacité de individus s’aident de pierres, autant de individus avec autant de réussites. Trouvez des pierres de lithothérapie dans la boutique essencedegaia.fr. Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie, il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergies non visibles qui composent et qui composent tout ce qui est manifesté,

une aura d’énergie qui est aussi réelle que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergies subtiles qui composent sont expression de état d’être aux niveaux émotionnel, mental et spirituel.

Si nous changeons d’émotion changeons la fréquence vibratoire de notre émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte avec des caractéristiques super marquées en fonction de composition et cristallisation, une énergie subtile et stable qui est utilisée en lithothérapie pour influencer notre corps subtile et obtenir des optimisations de état d’être.

La portée de ces améliorations est à prendre tel que des aides agissant à des niveaux différents en fonction de la pierre utilisée. cristal d'amétyste pierre violette de lithothérapieC’est un moyen de soin holistique elle a une immixtion à in extenso les quantités de l’être. L’action se fera chez sur notre système d’énergies subtiles puis en interaction, se transmettra à nos autres diagramme de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, au étape physique, émotionnel, mental et spirituel.
Ontrou des pierres de santé, qui seront en relation avec notre besoin, pour rétablir une harmonie, pour « soigner » un problème, aider par contre à des troubles digestifs, à l'encontre de le stress, pour favoriser la guérison, baisser douleurs, dynamiser un organe, retrouver le sommeil, lutter à migraines, permettre de passer d'efficaces nuits réparatrices, … Le champs d’applications n’a pas de limites.

Au amplitude de l’efficacité elle se trouve être super variable et dépend principalement de de de deux ans ans points: la profondeur du problème et la spécificité de la personne. Peu importe la croyance de la personne, la lithothérapie n’est pas un placebo, que l’on croie ainsi qu'à pas aux effets des pierres, elles auront un effet. Par contre, quelqu'un qui est d’un naturel à se protéger, qui n’accepte pas idées nouvelles, qui a du mal à remettre en interrogation ses croyances, ces personnes auront du mal à ressentir des effets rapidement. Cet état d’esprit crée tel que une barrière de défense énergétique qui empêche d’être positivement influencé par les énergies bénéfiques des pierres. Tout n’est pas ou noir, in extenso degrés d’ouverture d’esprit existent si bien qu’une personne ne sera à la saint-glinglin 100% fermée ni 100% ouverte. Notre sensibilité varie aussi fortement par rapport à état d’être du moment présent.

. druse de cristal de roche, recharge en lithothérapieOn utilise des pierres de soin également pour stimuler des capacités, d'ailleurs pour aider à la méditation, pour rendre plus endurant dans l’effort physique, pour augmenter une joie de qui est autrefois bien présente, et pourquoi pas pour développer l’intuition. Les pierres utilisées sont généralement des minéraux semi précieux et pourquoi pas précieux sous forme de cristaux, travaillés en pierres polies, ou bien laissés à l’état naturel en pierre brute. Les pierres polies sont privilégiées en lithothothérapie quant au côté pratique, dans la poche d’un vêtement, l’état affable est agréable et n’abîme pas le tissu.

Une fois qu’une pierre vous à transmis son énergie, elle aura besoin d’être purifiée et rechargée au bout d’un instant afin qu’elle retrouve toutes ses capacités. À ce suje,t vous pouvez consulter les articles sur la purification et sur le rechargement. La lithothérapie peut avoir une forte influence sur état d’être dépourvu toutefois qu’elle ne remplace une visite chez un médecin, c’est une aide additionnelle qu’apporte ces thérapie alternative.

Pour décourir sensation de chacun pierre, vous trouverez une grande liste à droite de cet page, aussi des sujets utiles pour utiliser pierres en soins, Bonne lecture! La lithothérapie a auparavant apporté beaucoup à énormément de individus à travers le monde, pourquoi pas à vous? Qu'est ce que la lithothérapie ? Aujourd’hui, la lithothérapie est expansé sur la terre entier, tout d'or moins dans son connaissance originel qui est l’utilisation des pierres. À titre d’exemple, l’industrie s’est emparé du quartz pour utiliser ses propriétés vibratoires, doté d’une fréquence simultanément régulière et unique, pour créer des montres. Qui ne possède et pourquoi pas n’a possédé or cours de ces dernières années une montre à spath ? Nous ne parlons pas non plus des parures de bijoux en pierres naturelles parmi lesquelles nous sommes intéressés en beauté. Pas si loin que cela à l’époque, nos aïeux offraient régulièrement les cadeaux naturels de la nature, connaissant absolument et leurs vertus. Au dehors des symboles, quantités infinitésimales de minéraux intéressent chercheurs contemporains pour densité et condensé de propriétés.

Dans un registre plus spirituel, nous entendrons préférablement articuler de des pierres par contre les de de deux ans ans reposent sur ces même thèse qu’est la composition chimique de chacun minéral et de son impact sur son environnement.

Des résultats sont aujourd’hui prouvés, d'or travers de la magnétothérapie qui s’appuie sur la connaissance de la magnétite dans un d’autoguérison. Les vertus sédatives de la pierre d’aimant permettent ainsi un fréquent dans ce cadre bien précis.

Dans un parallèle similaire, le cuivre a aussi des vertus reconnues thérapeutiquement. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs s’accordent pour dire que l’impact vibratoire et énergétique des pierres sur psychisme et notre physique est issu d’une analogie structurelle. Quotidiennement, des éléments minéraux essentiels sont ingérés pour équilibre structurel. Ainsi, déposer une pierre d'or creux de sa main ou encore persévérer un bijou en pierres naturelles disposant des vertus appropriés s’avérer essentiel pour pallier à ce manquement.

La pierre en interrogation déclenche or contact de la peau une résonance vibratoire singulière qui va stimuler minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéraux dispose d’une heurt unique et offre ainsi une activation des centre énergétiques (chakras).

Cette interlude va varier relativement à sa composition chimique, de sa structure cristalline sa couleur. La pierre ainsi qu'à le minéral en question disposera ainsi de particuliers et a pour but de réguler une fraction de notre corps, ensuite de retrouver son équilibre fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *