Trouble de stress post-traumatique: le cerveau des survivants des attentats du 13 novembre étudié

Des chercheurs français de l’Inserm ont analysé les mécanismes cérébraux associés au stress post-traumatique dans le cadre des attaques du 13 novembre 2015. Selon l’étude, le stress post-traumatique pourrait être lié à un dysfonctionnement des connexions entre les zones. du cerveau associées respectivement au contrôle et à la mémoire.

En octobre dernier, une enquête publiée quelques semaines avant le 13 novembre par l’Observatoire B2V des Mémoires a révélé que 70% des Français reconnaissent l’existence d’une dimension collective du traumatisme. Ces résultats s’inscrivent dans un vaste programme appelé «Projet 13 novembre» co-dirigé par le neuropsychologue et chercheur à l’Inserm Francis Eustache, en collaboration avec le CNRS et l’Université Hesam.

Une nouvelle étude réalisée dans le cadre du «Projet 13 novembre» apparaît ce vendredi 14 février dans la revue la science. Dirigés par Pierre Gagnepain, chercheur à l’Inserm en neuropsychologie, les travaux portent sur l’activité cérébrale d’un sous-groupe de 175 participants, dont 102 survivants des attaques du 13 novembre 2015. Parmi eux, 55 souffraient de stress post-traumatique (TSPT) ).

Le trouble de stress post-traumatique est une maladie complexe qui peut apparaître immédiatement ou des années après le traumatisme. Si les symptômes de ce trouble varient fortement d’un individu à l’autre, le plus commun est la mémoire « vivante » de l’événement traumatique (sons, images, odeurs, sensations, etc.).

Jusqu’à présent, l’apparition régulière et incontrôlée de souvenirs douloureux a été associée à une perte de mémoire pour les victimes. Mais cette nouvelle étude, qui a analysé les structures et le fonctionnement du cerveau des participants grâce à l’imagerie cérébrale, remet en question cette théorie.

Défaillance du mécanisme cérébral qui contrôle la mémoire.

Pour éviter de soumettre à nouveau les images traumatisantes des attaques, les scientifiques ont opté pour un protocole de recherche en imagerie cérébrale basé sur la méthode Think / No-Think, qui consiste à associer automatiquement un mot à une image ( par exemple, « chaise » et « ballon »).

Cette méthode vise à vérifier le bon fonctionnement des mécanismes cérébraux impliqués dans l’hippocampe, une zone du cerveau qui joue un rôle décisif dans la formation de la mémoire, et celle du cortex frontal, qui permet notamment à une personne de bloquer l’apparence Souvenirs traumatisants soudains.

L’expérience a montré que les participants atteints de SSPT présentent une défaillance des mécanismes qui suppriment et régulent l’activité des régions de la mémoire (en particulier celle de l’hippocampe). Au contraire, les chercheurs ont constaté que le fonctionnement de ces mécanismes était largement préservé chez les personnes sans TSPT, qui étaient mieux à même de combattre les souvenirs intrusifs.

Par conséquent, l’étude suggère que le SSPT résulte moins de chasser les mauvais souvenirs de votre mémoire sans essayer de les traiter, que d’une défaillance des connexions entre ces deux parties du cerveau qui empêche ce processus de se dérouler correctement. Des observations qui, du point de vue des chercheurs, révèlent certaines idées préconçues liées au stress post-traumatique.

« Le mécanisme de suppression des souvenirs n’est pas intrinsèquement mauvais et à l’origine des intrusions comme nous le pensions. Par contre, son dysfonctionnement est. Si on prend les freins d’une voiture par analogie, ce n’est pas pour ne pas s’arrêter ou, dans ce cas, éliminer les souvenirs problématiques, mais le fait que le système de freinage soit défectueux, ce qui conduit à son utilisation excessive », explique Pierre Gagnepain dans un communiqué de presse affiché sur le site de l’Inserm.

Les auteurs de l’étude prévoient d’étudier plus avant pour mieux comprendre dans quelle mesure ces mécanismes cérébraux jouent un rôle dans le processus de résilience et espèrent éventuellement développer de nouvelles options de traitement pour le traitement du SSPT.

________________

Article Aléatoire

La lithothérapie, c’est quoi? pierres de lithothérapieLes soins pendant les pierres s’appellent la lithothérapie, ces approche holistique de soin est basée sur l’influence subtile que apporter des minéraux. Des millions de individus s’aident de pierres, autant de personnes avec autant de réussites. Trouvez des pierres de lithothérapie dans la boutique essencedegaia.fr. Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie, il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergies non visibles qui composent et qui composent tout ce qui est manifesté,

une aura d’énergie qui est aussi réelle que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergies subtiles qui composent sont signe de notre état d’être aux niveaux émotionnel, mental et spirituel.

Si changeons d’émotion nous changeons la fréquence vibratoire de notre émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte avec des caractéristiques pas mal marquées par rapport à leur composition et cristallisation, une énergie subtile et stable qui est utilisée en lithothérapie pour influencer corps subtile et obtenir des optimisations de état d’être.

La portée de ces améliorations est à prendre comme des aides agissant à des niveaux différents par rapport à la pierre utilisée. cristal d’amétyste pierre violette de lithothérapieC’est un moyen de soin holistique elle a une immixtion à accomplis les niveaux de l’être. L’action se fera chez nous sur notre système d’énergies subtiles alors par interaction, se transmettra à à nous autres modèle de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, or phase physique, émotionnel, mental et spirituel.
Onéchappée des pierres de santé, qui seront en relation avec besoin, pour rétablir une harmonie, pour « soigner » un problème, aider à l’opposé près des troubles digestifs, moyennant le stress, pour favoriser la guérison, réduire douleurs, dynamiser un organe, retrouver le sommeil, lutter à l’encontre de les migraines, permettre de passer d’intéressantes nuits réparatrices, … Le terre d’applications n’a pas de limites.

Au position de l’efficacité elle se trouve être pas mal variable et dépend principalement de deux points: la profondeur du problème et la sensibilité et spécificité de la personne. Peu importe la croyance de la personne, la lithothérapie n’est pas un placebo, que l’on croie ou bien pas aux effets des pierres, elles auront un effet. Par contre, quelqu’un qui est d’un naturel à se protéger, qui n’accepte pas les idées nouvelles, qui est du mal à remettre en question ses croyances, ces individus vont avoir du mal à ressentir des effets rapidement. Cet état d’esprit lancée tel que une barrière de défense actif qui empêche d’être positivement influencé parmi les énergies bienfaisantes des pierres. Tout n’est pas ainsi qu’à noir, parfaits degrés d’ouverture d’esprit existent dans l’hypothèse ou bien qu’une personne ne sera à la saint-glinglin 100% fermée ni 100% ouverte. Notre réceptivité varie aussi fortement en fonction de état d’être du instant présent.

. druse de cristal de roche, rechargement en lithothérapieOn utilise des pierres de soin aussi pour développer des capacités, au contraire pour aider à la méditation, pour rendre plus endurant dans l’effort physique, pour augmenter une joie de qui est précédemment bien présente, ainsi qu’à pour développer l’intuition. Les pierres utilisées sont généralement des minéraux semi précieux ou bien précieux sous forme de cristaux, travaillés en pierres polies, ou laissés à l’état naturel de pierre brute. Les pierres polies sont privilégiées en lithothothérapie pour le côté pratique, dans la poche d’un vêtement, l’état convenable est agréable et n’abîme pas le tissu.

Une fois qu’une pierre vous à transmis son énergie, aura besoin d’être purifiée et rechargée dernier d’un aussitôt afin qu’elle retrouve toutes ses capacités. À ce suje,t vous avez la possibilité consulter les articles sur la purification et sur le rechargement. La lithothérapie avoir une forte influence sur notre état d’être dépourvu toutefois qu’elle ne remplace une visite chez un médecin, c’est une aide additionnelle qu’apporte ces thérapie alternative.

Pour décourir raison de chacun pierre, vous verrez une grande liste à droite de ce page, aussi des sujets utiles pour utiliser pierres en soins, Bonne lecture! La lithothérapie a précédemment apporté beaucoup à énormément de personnes à travers le monde, pourquoi pas à vous? Qu’est ce que la lithothérapie ? Aujourd’hui, la lithothérapie est étendu sur la planète entier, tout en or moins dans son étonnement originel qui est l’utilisation des pierres. À titre d’exemple, l’industrie s’est emparé du quartz pour utiliser ses propriétés vibratoires, doté d’une fréquence simultanément femme et unique, pour réaliser des montres. Qui ne détient ainsi qu’à n’a possédé en or cours de ces dernières années une montre à spath ? Nous ne parlons pas d’ailleurs des parures de bijoux en pierres naturelles chez lesquelles nous sommes attirés chez leur beauté. Pas si loin que cela à l’époque, à nous aïeux offraient régulièrement cadeaux naturels de la nature, connaissant parfaitement et leurs vertus. Au delà des symboles, quantités infinitésimales de minéraux intéressent chercheurs contemporains pour densité et condensé de propriétés.

Dans un registre plus spirituel, entendrons très nasiller de vertus des pierres par contre les de de deux ans ans reposent sur ces même thèse qu’est la composition chimique de tout minéraux son impact sur son environnement.

Des résultats sont aujourd’hui prouvés, notamment en or travers de la magnétothérapie qui s’appuie sur la connaissance de la magnétite dans un processus d’autoguérison. Les vertus sédatives de la pierre d’aimant permettent ainsi un redoublé dans ce cadre bien précis.

Dans un parallèle similaire, le cuivre détient également des reconnues thérapeutiquement. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs s’accordent pour dire que l’impact vibratoire et actif des pierres sur notre psychisme et notre physique est issu d’une analogie structurelle. Quotidiennement, des éléments minéraux essentiels sont ingérés pour notre équilibre structurel. Ainsi, déposer une pierre d’or creux de sa paluche mais aussi supporter un bijou en pierres naturelles disposant des vertus appropriés s’avérer essentiel pour pallier à ce manquement.

La pierre en question déclenche or contact de la peau une résonance vibratoire singulier qui voltampère stimuler les minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéral prompt d’une coup unique et offre ainsi une activation des centres énergétiques (chakras).

Cette coup voltampère varier versus sa composition chimique, de sa structure cristalline sa couleur. La pierre ou bien le minéraux en interrogation disposera ainsi de rares et a pour leitmotiv de réguler une partie de corps, alors de retrouver son équilibre fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *