Pierres précieuses dans la Bible

S’il vous plaît aider à soutenir la mission de New Advent et obtenez le contenu complet de ce site Web en téléchargement instantané. Il comprend l’Encyclopédie catholique, les Pères de l’Église, Summa, la Bible et plus encore, le tout pour seulement 19,99 $ …

Les pierres précieuses sont des pierres notables pour leur couleur, leur luminosité ou leur rareté. Ces pierres ont toujours été tenues en haute estime partout, en particulier en Orient. Nous rencontrons plusieurs passages de Écriture sainte que très tôt les Orientaux se les sont appropriés pour diverses utilisations ornementales: bagues, bracelets, colliers, colliers; les couronnes des rois ainsi que leurs vêtements et ceux de leurs officiers et prêtres Ils étaient sertis de pierres précieuses. Les Hébreux ont obtenu leurs pierres précieuses d’Arabie, Indeet L’Egypte. Au temps de l’exode L’Egypte Il était inondé de richesses, et nous savoir comment Israélites en quittant la terre, de nombreuses pierres précieuses étaient possédées, selon le commandement de Dieu (Exode 3:22; 12: 35-36) Plus tard, lorsqu’ils se sont installés en Palestine, ils ont pu facilement obtenir des pierres des caravanes marchandes Babylone ou Perse à L’Egypte et ceux de Saba et Reema à Pneumatique (Ézéchiel 27:22) Salomon a même équipé une flotte de retour de Ofir chargé de pierres précieuses (1 Rois 10:11)

Les pierres précieuses du Bible sont principalement intéressants par rapport à la coque de la grand prêtre (Exode 28: 17-20; 39: 10-13), le trésor du roi de Pneumatique (Ézéchiel 28:13) et les fondements de la Nouvelle Jérusalem (Tobit 13: 16-17, dans le texte grec, et plus complètement, Apocalypse 21: 18-21) Les douze pierres de la cuirasse et les deux pierres d’embellissement des épaules semblent avoir été Juifs comme le plus précieux; ils servent sans aucun doute de standard à ce qui est beau et riche sans mesure; les deux Ézéchiel 28:13et Apocalypse 21: 18-21, sont modélisés selon le modèle rationnel; Il n’est donc pas surprenant que les pierres qui entrent dans sa composition aient fait l’objet d’une littérature considérable du IVe siècle. Le fait qu’une telle littérature ait émergé est convaincant en soi. test que l’identification des pierres n’était pas un problème facile à résoudre. Il convient également de rappeler qu’au moment de Septante translation des pierres auxquelles Noms hébreux appliquer ne pouvait plus être identifié et les traducteurs ont traduit le même nom hébreu avec des mots grecs différents. A également fait Josephus qui, cependant, a affirmé qu’il avait vu les pierres royales. Ceci, combiné au fait que les listes bibliques tardives, bien que visiblement dépendantes de celle d’Exode, présentent des changements remarquables ici et là, rendent la tâche d’identification des pierres très ardue. Il est à noter que les anciens n’ont pas classé leurs pierres précieuses en analysant leur composition et leurs formes cristallines: les noms ont été donnés par leur couleur, leur usage ou le pays d’où ils venaient. Par conséquent, il arrive que des pierres de même couleur ou presque de même couleur, mais de composition ou de forme cristalline différentes, aient des noms identiques. Une autre difficulté vient du fait que les noms ont changé au cours de heure: Ainsi la chrysolite ancienne est notre topaze, le saphir est notre lazuli, etc. Cependant, nous savoir la plupart des pierres étaient précieuses L’Egypte, Assyrieet Babylone. En raison du voisinage et de l’influence de ces pays en Palestine, il est très probable que le score de substance appelé dans le Bible « pierres souhaitables » (Ésaïe 54:12) doit figurer sur la longue liste des pierres précieuses et ornementales des Assyro-Babyloniens et des Égyptiens.

Ce n’est pas le lieu d’entrer dans une critique et exégétique discussion des passages bibliques mentionnés ci-dessus, où des listes de pierres précieuses sont données. Il suffira de traiter brièvement ces pierres selon l’ordre alphabétique des noms en anglais.

AGATE, hébreu shbw; Septante aplatir; Vulgate aplatir (Exode 28:19; 39:12en heb. et Vulg.; en outre Ézéchiel 28:13, en septembre). – Ceci est la deuxième pierre de la troisième rangée du rationnel, où il représentait très probablement le tribu d’Asher. La dérivation de la hébreu est douteux, mais il a été généralement reconnu que la pierre est de l’agate. Fürst (Hebr. U. Chald. Wörterb.) Dérive shbw depuis shbb, « à la flamme »; Il peut également être lié à Saba (shba), où les caravanes ont apporté la pierre en Palestine. Les noms grecs et latins sont tirés de la rivière Achates, le Dirillo moderne, en La Sicile, où cette pierre a été découverte pour la première fois (Theophrastus, « De lapid. », 38; Pline, « Hist. nat. », XXXVII, liv). La pierre appartient au silex famille (Espèces de calcédoine) et est formé par des dépôts de lit siliceux dans des trous de roche. Les bandes de différentes couleurs qu’il contient sont dues à ce mode de formation. Son excision concoïdale est sensible à un polissage élevé. Plusieurs pouvoirs médicinaux ont été attribués à cette pierre Moyen-âge. Il était censé invalider l’action de tous les poisons, pour contrer l’infection des maladies contagieuses; S’il est tenu dans la main ou dans la bouche, on pense qu’il soulage la fièvre. Il a été dit que l’aigle a placé une agate dans son nid pour protéger ses petits contre la morsure d’animaux vénéneux. Le pouvoir d’affiner la vision a été attribué à l’agate rouge. À l’heure actuelle, l’agate et l’onyx ne diffèrent que par la façon dont la pierre est taillée; s’il est coupé pour montrer les couches de couleur, il est appelé agate; S’il est coupé parallèlement aux lignes, onyx. Auparavant, une agate avec des bandes colorées bien définies était en onyx. L’agate à bandes sert à faire des camées.

AMATEUR, hébreu ahlmh; Septante améthystes, en outre Apocalypse 21:20, où est la douzième et dernière pierre de la fondation de la Nouvelle Jérusalem. C’est la troisième pierre de la troisième rangée du rationnel, qui représente la tribu d’Issacar (Exode 28:19; 39:12); le Septante le répertorie parmi les richesses du roi de Pneumatique (Ézéchiel 28:13) Le nom grec fait référence au populaire croyance que l’améthyste était un préventif de l’intoxication; par conséquent, les béchers étaient faits d’améthyste pour les carrousels, et les buveurs invétérés portaient des amulettes faites pour contrer l’action du vin. Abenesra et Kimchi expliquent la hébreu ahlmh de façon analogue, dérivant de hlmrêver hlm dans son premier sens signifie « être dur » (Fürst, Hebr. Handwörterbuch). Nous n’avons aucune raison de doute l’exactitude de la traduction puisque nous avons trouvé un accord général entre les différentes versions; Josephus (Ant. Jud., III, vii, 6) a également « améthyste »; Onkelos Targum et la version syriaque ont « l’oeil de veau », ce qui indique la couleur. L’améthyste est une pierre transparente brillante d’une couleur pourpre qui ressemble à celle du vin dilué et dont le ton varie du violet violet au rose. Il existe deux types d’améthystes: l’améthyste orientale, une sorte de saphir, est très dure (cf. Héb., hlm), et lorsqu’il est incolore, il est difficile de le distinguer du diamant; l’améthyste occidentale provient du silex famille, donc, différente dans la composition de la pierre orientale. Mais l’identité des noms s’explique par l’identité de la couleur. L’améthyste occidentale est facilement enregistrée. Il est de différentes tailles. Sa forme est différente du galet rond au cristal hexagonal, avec une pyramide couverte.

BERILO, hébreu yhlm; Septante béryllos; Vulgate béryllium. – Dans le bavoir, cette pierre occupait la troisième place du deuxième rang et il était entendu qu’elle représentait Naphtali (Exode 28:19; 39:13); selon le Septante c’est le deuxième de la quatrième rangée et le troisième de la quatrième selon le Vulgate; Ézéchiel 28:13, le mentionne à la troisième place; Il est également cité dans le texte grec de Tob., Xiii, 17, mais il manque dans le Vulgate; Apocalypse 21:20 Il la donne comme la huitième pierre de la fondation de la Nouvelle Jérusalem. Il y a une grande différence d’opinion quant à la corrélation hébraïque exacte de ce mot. Le meilleur support est yhlm, même si shhm Elle ne manque pas non plus de probabilité. Yshpht Il a également été suggéré, mais sans raison suffisante, semble-t-il, pour cet hébreu yshpht Jasper doit correspondre, Gr. iaspisLat. jaspis. Il se trompe idée il est très probable qu’il résulte de l’hypothèse selon laquelle les mots traduits doivent avoir occupé la même position que dans l’original. Ce n’est pas le cas, comme le montre une comparaison des traductions grecques et latines; dans le VulgateEn fait, nous avons trouvé Jasper dans la même position que yshphttandis que le grec béryllos ne correspond pas au latin béryllium la même chose s’est peut-être produite en ce qui concerne la traduction de l’hébreu au grec, surtout que dans l’ancienne manière d’écrire les deux mots yshlm et shlm Cela pourrait être facilement confondu. L’autorité de Josephus Cela a peu de poids, car il a probablement cité de mémoire la position des mots en désaccord même dans ses deux listes (Bell. Jud., V, v, 7; Ant. Jud., III, vii) . Notre choix se limite donc aux deux mots. yshlm et shlm. Lorsque l’on compare plusieurs textes du Vulgate – le grec est très incohérent – nous avons constaté que shlm toujours traduit par onyx: cela ne semble suffisant que pour faire croire que le béryl correspond à hébreu yhlm. Que le béryl était parmi les pierres du rationnel apparaît au-delà doute puisque toutes les traductions le mentionnent. L’étymologie ne nous apporte aucune aide particulière, par élimination nous arrivons à la conclusion généralement acceptée que le béryl et yhlm pour l’autre. Le béryl est une pierre composée de silice, d’alumine et de glucine. Le béryl et l’émeraude appartiennent à la même espèce. La différence entre le béryl, l’aigue-marine marine et l’émeraude est déterminée par la matière colorante et le ton particulier de chacun. Le béryl, bien que parfois blanc, est généralement d’un bleu clair qui borde un vert jaunâtre; l’émeraude est plus transparente et d’un ton plus fin que le béryl; en tant que joyau, il est plus beau et, par conséquent, plus cher; L’aqua marine est une belle variété de vert marine. L’émeraude tire sa couleur d’une petite quantité d’oxyde de chrome; Béryl et eau de mer d’une petite quantité d’oxyde de fer. Le béryl se présente sous la forme d’un galet ou d’un prisme hexagonal. On le trouve dans le calcaire métamorphique, l’ardoise, le schiste mica, le gneiss et le granit. Dans les temps anciens, il a été obtenu auprès de Upper L’Egypte et il est toujours sur l’ardoise de mica del monte. Zaborah, les plus grands béryls connus ont été trouvés à Acworth et Grafton, New Hampshireet à Royalston Massachusetts, etats unis d’Amérique; l’un pèse 2900 livres, mesure 51 pouces de long, 32 pouces de large dans un sens et 22 dans un autre transversal. Le béryl a été utilisé à des fins cabalistiques (Aubrey, « Divers »).

CARBUNKHeb gphr; Septante anthrax (Exode 28:18; 39:11; Ézéchiel 28:13; omis dans Ézéchiel 27:16); Vulg anthrax (Exode 28:18; 39:11; Ézéchiel 28:13), bijou (Ézéchiel 27:16), la première pierre de la deuxième rangée du rationnel; il représentait Juda, et c’est aussi la huitième pierre mentionnée de la richesse du roi de Pneumatique (Ézéchiel 28:13), n’est pas un produit natif, mais un objet d’importation (Ézéchiel 27:16); C’est peut-être la troisième pierre de fondation de la ville céleste (Apocalypse 21:19) Les auteurs anciens sont loin de s’accorder sur la nature précise de cette pierre. Correspond très probablement au anthrax de Théophraste (De lap., 18), le anthrax de Pline (Hist. nat., XXXVII, xxv), le Charchedonius de Petronius et le ardjouani du Arabes. Si c’est le cas, il s’agit d’une pierre rouge vif, probablement le rubis oriental, bien que la dénomination ait pu être appliquée à plusieurs gemmes rouges. Théophraste dit de lui: « Sa couleur est rouge et telle que lorsqu’elle est tenue contre le soleil elle ressemble à un charbon brûlant. » Cette description coïncide assez bien avec celle du rubis oriental. Il rapporte également que les anthrax les plus parfaits ont été apportés de Carthage, Marseille, L’Egypteet le quartier de Sienne. Les anthrax ont été nommés différemment selon leur origine. Pline (Hist. Nat., XXXVII, xxv) cite les litizontes, ou anthrax indien, l’améthyste, dont la couleur se rapprochait de celle de l’améthyste et des sitites. Il est donc fort probable que le nom de l’escarboucle soit appliqué à plusieurs pierres.

CARNELIAN, hébreu bras, être rouge, en particulier « sang rouge »; Sept. et Apoc. sardion; Vulgate sardius la première pierre du bavoir (Exode 28:17; 39:10) représentant Ruben; Aussi la première parmi les pierres du roi de Pneumatique (Ézéchiel 28:13); la sixième pierre fondamentale de la ville céleste (Apocalypse 21:19) Mot sardion parfois, il est devenu sardonyx; c’est une erreur, car le même mot est équivalent à la cornaline dans Theophrastus (De lap., 55) et Pline (Hist. nat., XXXVII, xxxi), qui dérivent le nom de la ville de Sardines où, disent-ils, il s’est rencontré pour la première fois. La cornaline est une pierre siliceuse et une sorte de calcédoine. Sa couleur est un rouge chair, qui varie de la couleur chair la plus pâle à un rouge sang intense. C’est une structure concoïdale. Habituellement, sa couleur est sans nuages ​​ni veines; mais on voit parfois des veines délicates de couleur rouge ou blanche extrêmement claire disposées de façon très similaire aux anneaux d’une agate. La cornaline est utilisée pour les bagues et les phoques. Les meilleures cornaline se trouvent dans les Indes orientales.

CALCEDONIA, Apocalypse 21:19, Chalkedon; Vulgate Chalcedonium, la troisième pierre fondamentale du céleste Jérusalem. Certains réclament l’acte Chalkedon est malet que devrait-il être charkedon, l’anthrax. Bien que cette opinion soit étayée par quelques manuscrits, ce n’est pas sans raison; car si les onze autres pierres correspondent à une pierre rationnelle, il est unique que ce soit la seule exception. De plus, les anciens confondaient souvent les noms de ces deux pierres. La calcédoine est une pierre siliceuse. Son nom est censé dériver de Chalcédoine, en Bithynie, d’où les anciens ont obtenu la pierre. C’est une sorte d’agate et a plusieurs noms selon sa couleur. Il se compose généralement de cercles concentriques de différentes couleurs. La plus précieuse de ces pierres se trouve aux Indes orientales. Les ensembles d’anneaux, de sceaux et, à l’est, les tasses et les verres sont en calcédoine.

CHODCHOD, kdkd (Ésaïe 54:12; Ézéchiel 27:16); Septante iaspis (Ésaïe 54:12), chorchor (Ézéchiel 27:16); Vulgate jaspis (Ésaïe 54:12), chodchod (Ézéchiel 17:16) – Ce mot n’est utilisé que deux fois dans Bible. Chodchod est généralement identifié avec le rubis oriental. La traduction du mot dans Ésaïe à la fois par le Septante et le Vulgate c’est jaspe en tchèque le mot est simplement translittéré; le grec chorchor il est expliqué en considérant combien il est facile de confondre un resh pour daleth. « Que signifie chodchod », dit-il Saint Jérôme, « Jusqu’à présent, je n’ai pas pu trouver » (Commentaire dans Ezech., Xxvii, 16, dans P.L., XXV, 255). En Isaïe suit la Septante et traduire chodchod pour jaspis. Le mot est probablement dérivé de phyr, « jeter le feu »; Par conséquent, la pierre était brillante et probablement rouge. Cette hypothèse est renforcée par le fait que le mot arabe kadzkadzat, dérivant évidemment de la même tige que chodchod, désigne un rouge vif. C’était donc une sorte de rubis, probablement le rubis oriental, peut-être aussi l’anthrax (voir ci-dessus).

CHRISTOLITE, hébreu trshysh (Exode 28:20; 39:13; Ézéchiel 1:16; 10: 9; 28:13; Chantez des chansons 5:14; Daniel 10: 6); Septembre chrysolites (Exode 28:20; 39:13; Ézéchiel 28:13); tharsis (Qté., V, 14; Daniel 10: 6); tharseis (Ézéchiel 1:16; 10: 9); Vulgate chrysolithus (Exode 28:20; 39:13; Ézéchiel 10: 9; 28:13; Daniel 10: 6), jacinthe (Qté., V, 14); quasi visio maris (Ézéchiel 1:16); Apocalypse 21:20, chrysolites; Vulgate chrysolithus. – Ceci est la dixième pierre du rationnel, qui représente la tribu des Zabulon; au quatrième rang du dénombrement des Ézéchiel 28:13, et est donnée comme la septième pierre fondamentale de la ville céleste Apocalypse 21:20. Dans aucun des textes hébreux, il n’y a la moindre idée de la nature de cette pierre; cependant, du Septante traduit généralement le hébreu pour chrysolites, sauf si vous le transcrivez simplement et Ézéchiel 10: 9, puisque, en outre, Vulgate suivez cette traduction à quelques exceptions près, et Aquila, Josephuset San Epifanio Selon son interprétation, nous pouvons accepter sans risque l’opinion que la chrysolite des anciens, qui est notre topaze, était destinée. Mot tharsis Il est très probable qu’il indique où la pierre a été apportée (Tharsis). La chrysolite moderne est un prisme hexagonal vert oblong avec des côtés inégaux terminés par deux pyramides triangulaires. La topaze, ou chrysolite ancienne, est un prisme octangulaire de couleur jaune orangé; Il est composé d’alumine, de silice, d’acide fluorhydrique et de fer. C’est dans Ceylan, Arabieet L’Egypte, et l’existence de plusieurs espèces a été admise (Pliny, « Hist. nat. », XXXVII, xlv). Dans le Moyen-âge On croyait qu’il possédait le pouvoir de dissiper les peurs de la nuit et de s’éloigner l’enfer; Il était également censé être un excellent remède contre les maladies oculaires.

CRISOPRASOGrec chrysoprase, la dixième pierre fondamentale du céleste Jérusalem (Apocalypse 21:20) C’est peut-être l’agate de Exode 28:20et 39:13, car la chrysoprase n’était pas bien connue des anciens. C’est une sorte d’agate verte, composée principalement de silice et d’un petit pourcentage de nickel.

Corail, hébreu ramwt (Job 28:18; Proverbes 24: 7; Ézéchiel 27:16); Septante météore, ramoth; Vulgate excellent, sericum. – Les hébreu semble venir de tas, « être grand », connotant probablement une ressemblance avec un arbre. Il se peut également que le nom provienne d’un pays étrange, tout comme le corail lui-même. Il est évident que les anciennes versions ont complètement perdu leur sens; ils le ressentaient même si bien qu’en un seul endroit, ils ont simplement transcrit la hébreu. Dans Ézéchiel 27:16, le corail est mentionné comme l’un des articles apportés par les Syriens à Pneumatique. Les Fenicolanos montaient des perles de corail sur les colliers et les vêtements. Ces coraux ont été obtenus par Babylonien perles dans le mer rouge et l’océan Indien. Les Hébreux ont apparemment fait très peu usage de cette substance, et donc elle est rarement mentionnée dans leurs écrits; Cela explique également la difficulté que les traducteurs ressentent lorsqu’ils prononcent le mot. Gesenius (Thesaurus, p. 1113) traduit phnynys (Job 28:18; Proverbes 3:15; 8:11; 20:15; 31:10; Lamentations 4: 7) pour «corail rouge»; mais beaucoup soutiennent que la perle est comprise dans ces passages. Le corail dont on parle dans le Bible c’est le corail précieux (corallum rubrum), dont la formation est bien connue. C’est une sécrétion calcaire de certains polypes, qui a la forme d’un arbre. Actuellement, le corail se trouve en Méditerranée, sur la côte nord de Afrique meubler le rouge foncé, Sardaigne jaune ou saumon, et la côte de Italie Le corail rose-rose. L’une des plus grandes pêcheries de corail aujourd’hui est Torre del Greco, près de Naples.

VERRE, hébreu ghbsh (Job 28:18), qrh (Ézéchiel 1:22): les deux mots désignent une substance vitreuse; Septante gabis; Vulgate eminentia (Job 28:18); krystallos, cristallus (Ézéchiel 1:22) – Il s’agissait d’un minéral transparent semblable au verre, très probablement une variété de quartz. Job le place dans la même catégorie avec l’or, l’onyx, le saphir, le verre, le corail, la topaze, etc. Le Targum représente le qrt d’Ezech. pour « glace »; Les versions sont traduites par « cristal ». Nous avons trouvé le cristal nouvellement mentionné dans Apocalypse 4: 6, 21:11 et 22: 1. Dans Psaume 147: 17et Sirach 43:22, cela ne fait aucun doute, mais cela signifie de la glace. Mot zkwkyh (Job 28:17) que certains traduisent par cristal, signifie verre.

DIAMANT, hébreu shmyr; Septante adamantinos; Vulgate adamas, adamantinus (Ézéchiel 3: 9; Zacharie 7:12; Jérémie XVII 1). – Vous ne pouvez pas déterminer si cette pierre est vraiment ou non le diamant. De nombreux passages dans Écriture sainte soulignent en effet les qualités du diamant, notamment sa dureté (Ézéchiel 3: 9; Zacharie 7:12; Jérémie 17: 1) Dans le dernier, Jérémie nous informe de l’usage qui a été donné à cette pierre, qui est admirablement en accord avec l’usage qui est donné au diamant ce jour-là: « Le péché de Juda est écrit avec un stylo en fer, avec la pointe d’un diamant. « Mais bien que le diamant soit utilisé pour graver des substances dures, il ne faut pas oublier que d’autres pierres peuvent servir le même but. Septante omettez les passages d’Ezech. et Zach., tandis que les cinq premiers versets de Jérémie 17manquent dans le Cod. Vatican et Alexandrinus, mais on les trouve dans l’édition Complutense et dans les versions syriaque et arabe. Malgré les qualités mentionnées dans le Bible, la pierre mentionnée aux endroits mentionnés peut être le corindon clair, qui présente les mêmes qualités, et est utilisé dans Inde Aux mêmes fins, nous utilisons le diamant. Le diamant n’était pas bien connu des anciens; et si l’on ajoute à cette raison la similitude entre les mots Smirisle égyptien asmir, « émeri », une sorte de corindon utilisé pour polir les pierres précieuses, et shmyrle hébreu Le diamant est censé signifier, nous pouvons conclure avec probabilité que le corindon limpide était destiné. Aben-Esra et Abarbanel traduisent yhlm pour « diamant »; mais yhlm Nous avons prouvé ci-dessus être du béryl. Le diamant est fait de carbone pur, principalement d’une couleur blanche transparente, mais parfois teint. Le diamant blanc est le plus précieux, de par sa beauté et sa rareté. L’Afrique du Sud contient les plus grands gisements de diamants.

ESMERALDA, hébreu brqm; Septante smaragdos; Vulgate smaragdus; la troisième pierre du rationnel (Exode 28:17; 39:10), où il représente la tribu de Lévi; c’est la neuvième pierre Ézéchiel 28:13et la quatrième pierre fondamentale du céleste Jérusalem (Apocalypse 21:19) La même pierre précieuse est également mentionnée dans Tob., Xiii, 16 (Vulgate 21); Jud., X, 21 (Vulgate 19); et dans le texte grec de Sirach 32: 8, mais il n’y a aucune preuve de cela dans le manuscrit B. du texte hébreu, trouvé dans la Genizah du Caire en 1896. Ce brhm signifie « émeraude » est vérifié par le fait que pratiquement toutes les versions, ainsi que Josephus (Préc. Jud., III, vii, 5; Bell. Jud., V, v, 7) le traduire de cette façon. Racine hébraïque brq, d’où il dérive probablement, signifie «briller», dont la qualité correspond principalement à l’émeraude. Le mot peut également provenir du sanscrit marakata qui est certainement l’émeraude; la forme grecque smaragdos Ce n’est pas si loin de l’hébreu qu’aucune similitude ne peut être trouvée entre eux. Dans Job 13:21; Jud., X, 19; Sirach 32: 8; et Apocalypse 21:19, l’émeraude est sans aucun doute la pierre dont on parle. Mot bphr Il a aussi parfois été traduit par smaragdus; mais c’est une erreur car bphr C’est l’anthrax. L’émeraude est une variété verte de béryl et est composée de silicate d’alumine et de glucine. Sa forme est un cristal hexagonal; Sa couleur est d’un vert brillant lumineux. La pierre admet un haut poli. L’émeraude se trouve dans les roches métamorphiques, les granites et les schistes de mica; les meilleurs exemplaires viennent de Muzo, BogotaAmérique du sud Les anciens ont obtenu la pierre de L’Egypte et Inde. On a parfois prétendu que sage rien de l’émeraude; mais cela est clairement réfuté par Pline, Théophraste et d’autres, bien que le nom ait peut-être été utilisé pour d’autres pierres. Dans le Moyen-âge De merveilleux pouvoirs ont été attribués à l’émeraude, le plus notable étant le pouvoir de préserver ou de guérir les yeux.

JACINTOGrec hyakinthos; Vulgate jacinthe (Apocalypse 21:20); la onzième pierre de fondation de la ville céleste. Il correspond très probablement à Heb., La ligurius de Exode 28:19 et 39:12 (St. Epifan., « De duodecim gemmis » dans P.G., XLIII, 300). La pierre mentionnée dans Cant., V, 14, et appelée jacinthe dans le Vulgate c’est lui hébreu hrshysh, qui a été montré précédemment comme chrysolite. La nature exacte de la jacinthe ne peut pas être déterminée, car le nom a été appliqué à plusieurs pierres de couleurs similaires et désigne probablement des pierres de la même couleur que la jacinthe de fleurs. La jacinthe est un zircon d’une teinte cramoisie, rouge ou orange. Il est plus dur que le quartz et son décolleté est ondulé et parfois laminé. Sa forme est un prisme quadrangulaire oblong se terminant aux deux extrémités par une pyramide quadrangulaire. C’était censé être un talisman contre les tempêtes.

JASPER, hébreu yshphh; Septante iaspis; Vulgate jaspis; la douzième pierre du pectoral (Exode 28:18; 39:11), au nom de Benjamin. Dans les textes grecs et latins, il arrive en sixième position, ainsi que dans Ézéchiel 28:13; dans l’Apocalypse est le premier (21:19) Malgré cette différence de position jaspis est sans aucun doute le yshphh du texte hébreu. Le jaspe est un quartz anhydre composé de silice, d’alumine et de fer. Il existe des jaspes de presque toutes les couleurs. C’est une pierre complètement opaque d’une excision concoïdale. Il semble avoir été obtenu par le Juifs depuis Inde et L’Egypte.

Lumière, hébreu lshs; Septante ligyrion; Vulgate ligurius la première pierre de la troisième rangée du rationnel (Exode 28:19; 39:12), représentant Gad. Disparu en hébreu de Ézéchiel 28:13, mais présent dans le grec. Cette pierre est probablement la même que la jacinthe (St. Epiphan., Loc. Cit.). Cette identification, admise par la tradition, est basée sur l’observation que les douze pierres fondamentales de la ville céleste Apocalypse 21: 19-20, correspondent aux douze pierres du rationnel, dont il semblerait que la ligurus soit la même que la jacinthe. Certains l’ont identifié à la tourmaline, une opinion rejetée par la plupart des chercheurs.

Onyx, hébreu shhm; Septante onychion; Vulgate lapis onychinus; la onzième pierre de la coquille en hébreu et la Vulgate (Exode 28:20; 39:13), représentant la tribu de Joseph; dans le Septante c’est la douzième pierre: c’est la cinquième Ézéchiel 28:13, en hébreu, mais le douzième en grec; il est appelé sardonyx et il vient en cinquième place Apocalypse 21:20. La nature exacte de cette pierre est contestée. Beaucoup pensent, parce que le mot grec béryllos se produit au lieu de hébreu chut ce béryl est compris; mais ce n’est pas le cas (voir BERYL sur). Les Vulgate en fait, il donne l’onyx comme l’équivalent de la hébreu shhm. Certes, ce ne serait qu’un argument très faible; mais nous avons d’autres preuves plus solides dans le fait que le hébreu se produit fréquemment dans Écriture sainte (Genèse 2:12; Exode 25: 7; 25: 9, 27; 1 Chroniques 29: 2; etc.) et à chaque occasion, économisez Job 28:16, cela se traduit par Vulgate pour lapis onychinus (lapis sardonychus dans Job 28:16) Le grec est très incohérent dans sa traduction, ce qu’il fait chut différemment dans plusieurs textes; donc dans Genèse 2:12est lithos prasinos, sardios dans Exode 25: 7 et 35: 9; smaragdos dans Exode 28: 9; 35:27; 39: 6; Moi aussi, une simple transcription de la hébreu dans 1 Chroniques 29: 2; et onyx dans Job 28:16. Les autres traducteurs grecs sont plus uniformes: Aquila a sardonyx Symmaque et Théodotion ont onyx; Onkelos paraphrase avait taquinele syriaque câlin, qui sont évidemment grecs béryllos, « béryl ». Puisque les traductions n’observent pas le même ordre que l’hébreu lors de l’énumération des pierres du rationnel (voir BERYL ci-dessus), nous ne sommes en aucun cas obligés d’accepter le béryllos comme la traduction de shhm, et faire confiance au témoignage des différentes versions que nous pouvons tenir en toute sécurité l’onyx est la pierre qui signifie shhm. L’onyx est une variété de quartz analogue à l’agate et à d’autres espèces cryptocristallines. Il se compose de différentes couches de cornaline de différentes couleurs, très similaires à celle de l’agate avec des bandes, mais les couches sont dans des plans pairs ou parallèles. Par conséquent, il est bien adapté pour couper les camées et a été largement utilisé à cette fin par les anciens. Les couleurs des meilleurs sont parfaitement bien définies, et sont en noir et blanc, ou en blanc, marron et noir. Les meilleurs spécimens proviennent de Inde. Le sardonyx a une structure telle que l’onyx, mais est généralement composé de couches alternées de calcédoine blanche et de cornaline, bien que la cornaline puisse être associée à des couches de calcédoine blanche, brune et noire. Les anciens ont obtenu l’onyx d’Arabie, L’Egypteet Inde.

Perle. – La perle peut difficilement être appelée une pierre; cependant, en donnant au mot «pierre» un sens large, nous traiterons ici de la perle, comme nous l’avons précédemment traité avec le corail. Il est relativement vrai que la perle (en grec marguerite, Vulgate marguerite) était connue Juifs, du moins après l’époque de Salomon, comme c’était le cas chez les Phéniciens. Le mot qui l’a désigné est incertain. Les éléments suivants ont été suggérés: ghbysh, qui, cependant, signifiait « cristal » (voir ci-dessus; aussi Furst, « Hebr. u. Chald. Wörterb. »); phnynym, que Gesenius représente avec « corail rouge »; Dr, Esth., I, 6, qui se traduit par la Vulg. pour lapis parius, « marbre »; l’arabe donner, cependant, signifie « perle », et donc Furst représente également le hébreu. Dans le Nouveau Testament nous avons trouvé la perle mentionnée dans Matthieu 13: 45-46; 1 Timothée 2: 9; La perle est une concrétion composée principalement de carbonate de chaux trouvée dans plusieurs mollusques bivalves, mais margaritifera avicula. Il s’agit généralement d’un bleu blanchâtre, montrant parfois une teinte rose; Il y a aussi des perles jaunes. Ce joyau était considéré comme le plus précieux de tous parmi les anciens, et a été obtenu auprès de mer rouge, l’océan Indien et le golfe Persique.

Rubis. – Il peut s’agir d’anthrax ou de chodchod (voir ci-dessus). Cependant, il existe une option entre le rubis oriental et le rubis spinelle; mais les mots peuvent avoir été utilisés indifféremment pour les deux. Le premier est extrêmement dur, presque aussi dur que le diamant, et est obtenu à partir de Ceylan, Indeet La Chine. Il est considéré comme le joyau le plus précieux.

Saphir, hébreu mghry Septuag Sappheiron; Vulgate saphir. – Le saphir était la cinquième pierre du rationnel (Exode 28:19; 39:13), et représentait la tribu de Dan. C’est la septième pierre Ézéchiel 28:14 (dans le texte hébreu, car il apparaît cinquième dans le texte grec); c’est aussi la deuxième pierre fondamentale du céleste Jérusalem (Apocalypse 21:19) Le saphir véritable est un corindon hyalin d’une belle couleur bleue; Il est composé d’alumine presque pure, sa couleur est due à la présence d’oxyde de fer. Les anciens ont également donné le nom de saphir à notre lapis-lazuli, qui est aussi une pierre bleue, souvent parsemée de pyrites brillantes qui lui donnent l’apparence d’être saupoudrée de poussière d’or. Il est composé de silice, d’alumine et d’alcali; C’est une substance opaque facilement enregistrée. Lequel de ces deux est référencé dans le Bible? Il peut signifier les deux, mais le lapis-lazuli semble plus probable, car aussi souvent que ses qualités sont décrites, il est dit qu’il est facilement enregistré (Lamentations 4: 7; Exode 28:17; 39:13) Le saphir a été obtenu auprès de Inde.

SARDONYX; ADRD. – Estas dos palabras a menudo son confundidas por los intérpretes. La sard es la cornalina, mientras que la sardonyx es una especie de onyx.

TOPACIO, hebreo ghtrh; Septuaginta topacio; Vulgata topacio, la segunda piedra de lo racional (Éxodo 28:17; 39:19), que representa a Simeón; También la segunda piedra en Ezequiel 28:13; la novena piedra fundamental de lo celestial Jerusalén (Apocalipsis 21:20); también mencionado en Job 28:19. En general, se cree que este topacio fue el crisolito en lugar de nuestro topacio. El topacio oriental está compuesto de alúmina casi pura, sílice y ácido fluorico; su forma es un prisma ortorrómbico con una hendidura transversal a su eje largo. Es extremadamente duro y tiene una doble refracción. Cuando se frota o se calienta se vuelve altamente eléctrico. Varía en color según el país de donde proviene. El topacio australiano es verde o amarillo; el claro de Tasmania, brillante y transparente; el sajón violeta pálido; le bohemio verde mar y el brasileño rojo, que varía de un rojo pálido a un carmín profundo. Los antiguos muy probablemente lo obtuvieron del Este.

Fuentes

S T. EPIFANIO De duodecim qemmis en P.G., XLIII, 294-304; S T. ISIDORE De lapidibus dans Etymol. xvi, 6-15, en P.L. LXXXII, 570-580; REY, Gemas antiguas (2ª ed., Londres, 1872); ÍDEM, La historia natural de gemas o piedras decorativas (2ª ed., Londres, 1870); BRAUN Vestitus sacerdotum hebræorum (Leyden, 1680); BABELON en DAREMBERG Y SAGLIO, Dict. des antiquités grecques et romaines, s.v. Gemmæ; LESÉTRE in VIGOUROUX, Dict. de la Bible, s.v. Pierres précieuses; ROSENMÜLLER, Handbuch der biblischen Alterthumskunde (Leipzig); WINER in Biblisches Realwörterbuch (Leipzig, 1847), s.v. Edelstine.

About this page

APA citation. Souvay, C. (1912). Precious Stones in the Bible. Dans The Catholic Encyclopedia. New York: Robert Appleton Company. http://www.newadvent.org/cathen/14304c.htm

MLA citation. Souvay, Charles. « Precious Stones in the Bible. » The Catholic Encyclopedia. Vol. 14) New York: Robert Appleton Company, 1912. .

Transcription. This article was transcribed for New Advent by Douglas J. Potter. Dedicated to the Immaculate Heart of the Blessed Virgin Mary.

Ecclesiastical approbation. Nihil Obstat. July 1, 1912. Remy Lafort, S.T.D., Censor. Imprimatur. +John Cardinal Farley, Archbishop of New York.

Contact information. The editor of New Advent is Kevin Knight. My email address is webmaster à newadvent.org. Regrettably, I can’t reply to every letter, but I greatly appreciate your feedback — especially notifications about typographical errors and inappropriate ads.

Quantcast


________________

Article Aléatoire

La lithothérapie, c’est quoi? pierres de lithothérapieLes selon les pierres s’appellent la lithothérapie, cet approche holistique de soin est basée sur l’influence subtile que peuvent apporter des minéraux. Des beaucoup de individus s’aident de pierres, autant de personnes avec autant de réussites. Trouvez des pierres de lithothérapie dans la boutique essencedegaia.fr. Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie, il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergies non visibles qui nous composent et qui composent tout ce qui est manifesté,

une aura d’énergie qui est aussi réelle que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergies subtiles qui nous composent sont manifestations de état d’être aux niveaux émotionnel, mental et spirituel.

Si nous changeons d’émotion nous changeons la fréquence vibratoire de émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte avec des caractéristiques pas mal marquées relativement à composition et cristallisation, une énergie subtile et stable qui est utilisée en lithothérapie pour influencer notre corps subtile et obtenir des améliorations de notre état d’être.

La portée de ces améliorations est à prendre comme des aides agissant à des niveaux différents versus la pierre utilisée. cristal d’amétyste pierre violette de lithothérapieC’est une méthode de soin holistique car elle est une interaction à achevés les quantités de l’être. L’action se fera chez nous sur système d’énergies subtiles ensuite en interaction, se transmettra à nos autres schéma de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, en or niveau physique, émotionnel, mental et spirituel.
Onjour des pierres de santé, qui seront en relation avec besoin, pour rétablir une harmonie, pour « soigner » un problème, aider d’ailleurs opposé des troubles digestifs, malgré le stress, pour favoriser la guérison, réduire les douleurs, dynamiser un organe, retrouver le sommeil, lutter près migraines, permettre de passer de convenables nuits réparatrices, … Le terre d’applications n’a pas de limites.

Au degré de l’efficacité elle est super variable et dépend principalement de deux points: la profondeur du problème et la sensibilité et spécificité de la personne. Peu importe la croyance de la personne, la lithothérapie n’est aucun placebo, que l’on croie ainsi qu’à pas aux effets des pierres, elles auront un effet. Par contre, une personne qui est d’un naturel à se protéger, qui n’accepte pas les idées nouvelles, qui a du mal à remettre en interrogation ses croyances, ces personnes auront du mal à ressentir des effets rapidement. Cet état d’esprit fondée comme une barrière de défense actif qui empêche d’être positivement influencé parmi les énergies bénéfiques des pierres. Tout n’est pas ainsi qu’à noir, radicaux les degrés d’ouverture d’esprit existent dans l’hypothèse ou bien qu’une personne ne existera ne 100% fermée ni 100% ouverte. Notre réceptivité varie aussi fortement relativement à notre état d’être du immédiatement présent.

. druse de cristal de roche, recharge en lithothérapieOn utilise des pierres de soin aussi pour stimuler des capacités, par contre pour aider à la méditation, pour renvoyer plus endurant dans l’effort physique, pour augmenter une joie de vivre qui est déjà bien présente, ou bien pour agrandir l’intuition. Les pierres utilisées sont généralement des minéraux semi précieux ainsi qu’à précieux sous forme de cristaux, travaillés en pierres polies, ou laissés à l’état naturel en pierre brute. Les pierres polies sont privilégiées en lithothothérapie quant à côté pratique, dans la poche d’un vêtement, l’état respectueux est agréable et n’abîme pas le tissu.

Une qu’une pierre vous à transmis son énergie, aura besoin d’être purifiée et rechargée dernier d’un imminent afin qu’elle retrouve toutes ses capacités. À ce suje,t vous pouvez consulter les articles sur la purification et sur le rechargement. La lithothérapie avoir une forte influence sur notre état d’être dépourvu toutefois qu’elle ne remplace une examen chez un médecin, c’est une aide additionnelle qu’apporte ces thérapie alternative.

Pour décourir les notion de chaque pierre, vous trouverez une grande liste à droite de ces page, aussi des sujets utiles pour utiliser les pierres en soins, Bonne lecture! La lithothérapie est auparavant apporté beaucoup à énormément de individus à travers le monde, pourquoi pas à vous? Qu’est ce que la lithothérapie ? Aujourd’hui, la lithothérapie est expansé sur la planète entier, tout d’or moins dans son sens originel qui est l’utilisation des pierres. À titre d’exemple, l’industrie s’est emparé du quartz pour utiliser ses vibratoires, doté d’une fréquence simultanément régulière et unique, pour créer des montres. Qui ne détient ou n’a possédé au cours de ces dernières années une montre à spath ? Nous ne parlons pas d’ailleurs des parures de ornements en pierres naturelles selon lesquelles nous sommes intéressés dans beauté. Pas dans l’hypothèse ou loin que cela à l’époque, nos aïeux offraient régulièrement cadeaux naturels de la nature, connaissant absolument et leurs vertus. Au delà des symboles, quantités infinitésimales de minéraux intéressent les chercheurs contemporains pour leur densité et leur condensé de propriétés.

Dans un registre plus spirituel, entendrons préférablement parler de des pierres cependant de deux ans reposent sur cette même thèse qu’est la composition chimique de chacun minéral et de son impact sur son environnement.

Des résultats sont aujourd’hui prouvés, notamment d’or travers de la magnétothérapie qui s’appuie sur la connaissance de la magnétite dans un processus d’autoguérison. Les vertus sédatives de la pierre d’aimant permettent ainsi un accéléré dans ce cadre bien précis.

Dans un parallèle similaire, le cuivre possède également des reconnues thérapeutiquement. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs s’accordent pour dire que l’impact vibratoire et actif des pierres sur psychisme et physique est issu d’une analogie structurelle. Quotidiennement, des éléments minéraux essentiels sont ingérés pour équilibre structurel. Ainsi, déposer une pierre au creux de sa main ou bien protéger un bijou en pierres naturelles disposant des appropriés s’avérer essentiel pour pallier à ce manquement.

La pierre en question déclenche au contact de la peau une résonance vibratoire singulier qui va stimuler les minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéral élastique d’une entracte unique et offre ainsi une activation des entourage énergétiques (chakras).

Cette entracte voltampère varier compte tenu de sa composition chimique, de sa structure cristalline sa couleur. La pierre et pourquoi pas le minéraux en interrogation disposera ainsi de vertus rares et a pour leitmotiv de réguler une partie de corps, puis de retrouver son équilibre fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *