Liens aborigènes d’Australie – Planeta.com

Drapeau aborigène d’Australie

Liens relatifs à Australie aborigène et indigène présenté de façon quelque peu aléatoire:

Nouvelles fonctionnalités

Voix Traité. La vérité Semaine NAIDOC 2019

Reconnaissance constitutionnelle

Titre natif

Australie Musique aborigène

Bienvenue dans le guide de voyage country

Drapeau autochtone
NAIDOC: Le drapeau aborigène australien a été conçu par l’artiste Harold thomas et a volé pour la première fois à Victoria Square à Adélaïde, en Australie-Méridionale, le 12 juillet 1971. Il est devenu le drapeau officiel de l’ambassade abritant les tentes à Canberra après son premier vol en 1972. Depuis lors, il est devenu un symbole reconnu de l’unité et de l’identité des peuples autochtones. Compte tenu de la large acceptation et de l’importance du drapeau dans la société australienne, le Commonwealth a pris des mesures en 1994 pour reconnaître légalement le drapeau. Après une période de consultation publique, en juillet 1995, le drapeau aborigène a été proclamé «drapeau australien» en vertu de la loi de 1953 sur les drapeaux. En 1997, la Cour fédérale a reconnu Harold Thomas comme l’auteur du drapeau.
Harold Thomas – créateur et propriétaire des droits d’auteur du drapeau autochtone répond à ses détracteurs – Caama

Twitter
@Songlines_au
@caama
@congressmob
@natIndigRadio
@RhiannaPatrick
@indigenous_gov
@YothuYindiFound
@guurrbi
@LukeLPearson
@IndigenousX
@IndigenousOz
@farmer_kylie
@theNCIE
@NITV
@NITVNews
@_AboriginalEng
@OPVCIL_CDU
@ IndigenousSW1

Le génie des langues indigènes australiennes
Le génie des langues autochtones@RachNordlinger

Titre
Tant que nous pouvons voir le ciel, nous pouvons voir nos histoires »: les Australiens autochtones découvrent d’abord les étoiles variables

Tourisme WA répond à la demande d’expériences autochtones
Sho A choing lie »: Bruce Pascoe s’ouvre sur sa recherche de la vérité précoloniale
Comment pouvons-nous mieux nous engager avec les connaissances, les peuples et les pays autochtones dans l’écologie occidentale «dominante»?@emilieens @EcolSocAus
Pourquoi si peu d’Australiens parlent une langue australienne? – La conversation
Le problème de l’Australie avec le patrimoine mondial aborigène – The Conversation
communautés-autochtones-australie-presse-voix-nationale-malgré-revers
@foomeister
mungo-mans-retour-historique-chanson-et-danse
dreamtime-stories-go-digital-with-new-interactive-app / 9000420
indigène-universitaire-choqué-voir-fils-étiqueté-fauteur-éducation-queensland
Comment savons-nous quel est l’âge de l’abri sous roche indigène de Madjedbebe?
L’occupation humaine du nord de l’Australie il y a 65 000 ans – Nature
C’est-une-politique-indigène-qui-fonctionne-vraiment
L’ADN confirme que les autochtones ont une connexion au pays / 8336284
pionnier-programme-mathématique-bilingue-autochtone-revisité / 8134998
Nos Aussie Rangers
defineaboriginal-take-off-in-wake-of-pauline-hanson-comments-20161129-gt092x.html
http://mashable.com/2016/09/21/aboriginal-australians-oldest-on-earth
https://www.theguardian.com/culture/2016/aug/31/waking-our-sleeping-indigenous-languages-were-in-the-midst-of-a-resurgencej
https://www.theguardian.com/australia-news/postcolonial-blog/2016/aug/09/cause-to-celebrate-australias-indigenous-population-is-on-the-rise
http://www.sbs.com.au/nitv/songlines-on-screen/article/2016/04/29/landmark-documentary-series-songlines-screen-coming-soon
Quand les solutions deviennent le problème
Une société autochtone remporte un sauvetage de 65 millions de dollars sur Ayers Rock Resort
Un corps indigène frustré par la «rhétorique» de Malcolm Turnbull lors d’une interview déchirante sur NITV
http://www.abc.net.au/radionational/programs/drawingroom/understanding-anoter-country-david-gulpilil-legacy/6662910
http://www.travindy.com/2015/07/film-seeks-to-overhaul-image-of-indigenous-tourism-in-australia/
http://tour7000indigenoustourism.blogspot.com.au
http://www.si.com/nba/2015/03/25/patty-mills-australia-san-antonio-spurs-bala-gregg-popovich
http://www.indigenousliteracyfoundation.org.au/richard-flanagan-gifts-pms-literary-award-winnings.html
Girringun: la société autochtone pionnière qui s’occupe de 1,2 million d’hectares dans le nord du Queensland
Mélanger connaissances anciennes et connaissances nouvelles pour comprendre la biodiversité@CSIROnews
http://munanga.blogspot.com.au/2014/07/a-closer-look-at-abcs-indigenous.html
Bundian Way préserve et partage la culture autochtone
Économies constatées dans la fusion d’organismes autochtones – The Australian
Apprendre une langue autochtone – quelques réflexions
Au-delà de l’étoile du matin: le vrai conte de la musique autochtone des Voyagers
Le boom de l’Australie est tout sauf pour son peuple aborigène
La langue indigène perdue renaît en Australie
Paysage changeant des politiques autochtones et vertes
Comment être un voyageur éthique en Australie centrale aborigène
40 000 ans? – L’art rupestre aborigène représentant un oiseau géant éteint pourrait être la plus ancienne peinture d’Australie.
Qui a peur de Marcia Langton?
creative-australia-lends-extra-support-to-autochtones-langues-mais-est-ce-suffisant
Les concepts des nombres dans les langues indigènes australiennes ont changé avec le temps
http://indigenousx.com.au/inspirational-indigenous-australian-tedx-talks
L’arrière-pays de l’Australie est important à l’échelle mondiale pour sa biodiversité – et ses habitants
Les propriétaires traditionnels, les scientifiques et les gésiers de chats sont essentiels pour protéger 4,2 millions d’hectares en vertu de l’accord sur les zones protégées autochtones de Kiwirrkurra

Écoute recommandée
http://www.abc.net.au/indigenous

Awaye – ABChttps://www.facebook.com/ABCRNAWAYE

Dilemme moderne: on vous a demandé de peindre une peinture murale à la manière d’une peinture à pois aborigène, mais vous n’êtes pas autochtone. – Au retour d’un voyage à Uluru, votre sœur et partenaire, demandez-vous de peindre une fresque autochtone sur leurs portes d’entrée.

Prendre la parole

Le Association des médias aborigènes d’Australie centrale (CAAMA) a commencé ses activités en 1980 et a été le premier groupe autochtone à se voir attribuer une licence de radiodiffusion. Les aborigènes d’Australie centrale possèdent la CAAMA par le biais d’une association régie par la loi sur les incorporations, et ses objectifs sont axés sur le progrès social, culturel et économique des peuples aborigènes. Il a un mandat clair de promouvoir la culture, la langue, la danse et la musique autochtones tout en générant des avantages économiques sous forme de formation, d’emploi et de génération de revenus. La CAAMA produit des produits médiatiques qui suscitent la fierté de la culture aborigène, tout en informant et en éduquant la communauté au sens large de la richesse et de la diversité des peuples aborigènes d’Australie.
@caama

Trucs de whitefella sérieux – Mark Moran: Quand les solutions sont devenues le problème dans les affaires autochtones

65 000 ans pour la première occupation humaine de l’Australie – Les chercheurs décrivent l’abri sous roche de Madjedbebe à Arnhem Land comme l’un des sites culturels et archéologiques les plus importants au monde – mais il n’est pas protégé par un bail minier.

Forum autochtone de la journée de Mabo – La déclaration d’Uluru se traduira-t-elle par de véritables progrès pour les aborigènes et les insulaires du détroit de Torres?

Cartes des étoiles indigènes et autoroutes modernes – Un étudiant au doctorat de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud a découvert des similitudes frappantes entre les cartes des étoiles autochtones et les autoroutes modernes d’Australie.

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3529874/Modern-roads-Australia-follow-ancient-Aborigine-star-maps.html

Tourisme indigène: préserver la culture et créer des emplois – Un opérateur, dans le sud-ouest de l’Australie-Occidentale, transforme le plus improbable des lieux en entreprise de tourisme et de formation.

La langue autochtone arrive en classe – Les membres de la communauté travaillent depuis des années pour faire revivre et promouvoir les 250 langues autochtones de l’Australie. Et ils ont récemment franchi une étape importante lorsque les langues traditionnelles ont été incluses dans le programme national et ont été ajoutées comme choix possibles de matières pour la 11e et la 12e année.

Utiliser les smartphones pour préserver la narration orale autochtone – C’est une manière high-tech et très moderne de préserver une culture ancienne.

Qu’est-ce qui est sacré maintenant? – Les gravures rupestres de la péninsule de Burrup figurent parmi plus de 1 000 sites que le gouvernement de l’AO a retirés ou bloqués de son registre du patrimoine aborigène après avoir créé une définition plus étroite des sites sacrés en 2012. La Cour suprême a rejeté ces changements, mais le gouvernement veut maintenant un seul fonctionnaire pour déterminer les sites sacrés, comme le rapporte Sarah Dingle.

L’Australie est-elle assez grande pour la réconciliation? – Questionner l’avenir de la réconciliation autochtone

Affaires inachevées – Cela fait cinq ans depuis les excuses historiques de Kevin Rudd aux générations volées, un moment qui a semblé pour beaucoup annoncer une nouvelle ère de justice et de réconciliation. Mais alors qu’un processus de guérison a commencé, dans quelle mesure sommes-nous plus proches d’une véritable reconnaissance politique des droits des peuples autochtones? Et les déclarations symboliques comme les excuses sont-elles suffisantes pour surmonter l’indifférence de l’Australie blanche aux appels à une plus grande autonomie aborigène?

Célébrer la diversité linguistique de l’Australie lors de la Journée de la langue maternelle – L’Australie compte 145 langues autochtones aujourd’hui, mais 110 sont répertoriées comme «en danger critique d’extinction».

Titre en langue maternelle – La grande majorité des langues autochtones de l’Australie – on estime que 250 environ existaient à l’époque de la colonisation britannique – ne sont plus utilisées.

Les femmes d’Arnhem Land accueillent le tourisme dans le pays – Bienvenue dans mon pays est une histoire positive de richesse culturelle et d’apprentissage

L’ère numérique pourrait aider à sauver Iwaidja – Il y a environ 100 langues en danger en Australie. Mais l’un d’eux, Iwaidja, parlé sur l’île Croker au large de la côte d’Arnhem Land dans le Territoire du Nord, fait de son mieux pour ne pas être l’un d’eux. Cette langue n’est parlée que par environ 200 personnes, mais une nouvelle application pour téléphone intelligent vient d’être développée qui, nous l’espérons, donnera à la langue un nouveau souffle.

Prendre soin du pays – Près de vingt pour cent du continent australien appartient à des autochtones et est géré par ces propriétaires à des degrés divers. En raison de la conservation et d’autres défis liés à la prise en charge de ce pays, de nouveaux partenariats se nouent, entre propriétaires, chercheurs et organisations philanthropiques.

Langue de chant indigène – Les chansons autochtones d’Australie sont considérées comme les joyaux de la couronne des cultures orales aborigènes, étant un mélange de différentes formes de langage – certaines archaïques et d’autres fantomatiques – ainsi que de mélodie, de rythme et d’une myriade d’autres éléments performatifs.

Lingua Franca: Les cahiers de William Dawes – Les deux cahiers de William Dawes sur la langue des peuples autochtones avec lesquels il s’est entretenu lors de son séjour à Sydney en 1788, fournissent de nombreuses indications sur la «perplexité et l’émerveillement qui ont circulé après que les cultures indigènes et incursives se sont heurtées»

Rocher des âges – Au plus profond des tronçons les plus inhospitaliers du parc national de Wollemi au nord-ouest de Sydney, des équipes de fouilles archéologiques et des membres de la communauté autochtone se sont réunis pour cartographier les sites du patrimoine culturel dans un endroit décrit comme un monde que le temps a oublié.

Les deux vies de One Pound Jimmy – One Pound Jimmy (de son vrai nom Gwoja Tjungarrayi) est l’homme aborigène par excellence. Son visage, sa voiture, son profil sont profondément ancrés dans la conscience nationale en tant que modèle de ce à quoi devrait ressembler un Autochtone. Dans les années 1950, One Pound Jimmy était un timbre-poste vendu à un million… mais le vrai Gwoja Tjungarrayi vivait dans un monde totalement différent de celui inventé pour lui par le tourisme.

Pays d’eau salée – À l’âge de vingt ans, John Bradley est allé enseigner aux enfants autochtones dans la ville isolée de Borroloola, dans le golfe de Carpentaria. Cependant, il est très vite devenu l’élève car les anciens Yanyuwa et leurs familles ont décidé de l’éduquer sur leur langue, leur culture et leurs chants.

Marcher ensemble sur le chemin – Anthony Hillin, coordinateur de la formation à l’échelle de l’État pour le programme de formation NSW School-link au New South Wales Institute of Psychiatry, plaide pour que les scientifiques et autres personnes qui souhaitent améliorer le bien-être des peuples autochtones entreprennent des consultations significatives avec les parties prenantes autochtones.

La guerre oubliée de l’Australie – Il y a bien trop peu, voire pas du tout, de commémoration de la guerre en Australie entre les colons et les habitants d’origine, fait valoir l’historien Henry Reynolds. Il dit que tant que ces conflits ne seront pas pleinement reconnus, de la même manière que nos batailles à l’étranger l’ont été, la réconciliation ne sera jamais complète.

Awaye! signifie «écouter» dans la langue arrernte de l’Australie centrale et donne un aperçu de la culture aborigène.
https://www.facebook.com/ABCRNAWAYE

Rencontre: Démanteler les clôtures Une histoire sur le défrichement, les dommages écologiques et la restauration en Australie occidentale. Mais c’est aussi une histoire de guérison physique et spirituelle qui inclut les whitefellas et les habitants originels de la terre – le peuple Noongar.

Rétrospective: Bennelong Sings – Le nom Bennelong est gravé dans l’esprit de la plupart des Australiens – même s’il ne vous rappelle que cette bande de terre emblématique sous l’Opéra de Sydney. Mais que savons-nous vraiment de cet homme Wangal et de sa vie mouvementée, ou de son extraordinaire voyage en Angleterre et retour? Et combien reste-t-il à dire?

Bennelong Bicentenary – Le Dr Keith Vincent Smith se joint à RN Summer Breakfast pour nous aider à comprendre l’importance de commémorer le bicentenaire de Bennelong.

Identités – La philosophe indigène Romaine Moreton réfléchit à la manière dont les ombres sont projetées et nous suivons la grande Voie Blanche le long de routes étranges. Aussi «identité australienne» – drôle ou quoi?

Comment les aborigènes ont planifié et géré l’Australie – Bill Gammage a écrit un nouveau livre intitulé «The Biggest Estate on Earth» où je soutiens que les Aborigènes ont géré scientifiquement ce continent d’une manière que nous n’avons jamais vraiment comprise. Gammage soutient que les Aborigènes ont utilisé le feu pour cultiver des plantes afin d’attirer des animaux particuliers utilisés pour la nourriture.

L’art indigène australien à New York – Un jeune conservateur autochtone supervise actuellement une grande exposition d’art indigène australien au Hood Museum of Art du Dartmouth College aux États-Unis.

Les propriétaires autochtones espèrent protéger les espèces menacées dans le désert – Une grande partie du pays désertique de l’Australie-Occidentale à cheval sur la célèbre Canning Stock Route est devenue une partie du système de réserves nationales de l’Australie cette semaine.

Anglais autochtone – Une variété d’anglais développée en Australie est l’anglais aborigène, qui est une forme indigène distincte qui, plutôt que d’être une sorte de bâtard anglais anglais australien, a été fondée plus tôt et est née de différents besoins et composants linguistiques.

Prendre soin de l’âme du pays – Le son du digeridu, ou Yidaki comme il est connu dans le nord-est d’Arnhem Land, a été adopté comme élément symbolique de la culture australienne.

Écrit sur une écorce – Nous nous rendons au nord-est d’Arnhem Land où les connaissances traditionnelles sont utilisées pour conserver les précieuses peintures d’écorce historiques dans les collections des musées.

Activisme autochtone en 2013 – La «voix» autochtone semble plus silencieuse qu’au cours des décennies précédentes. Mais comme Ann Arnold a découvert cette semaine du NAIDOC, l’absence d’un organisme national représentatif solide et la dispersion des politiques autochtones dans les différents ministères n’ont pas facilité la vie des militants.

service national de radio autochtone
https://www.facebook.com/pages/NIRS-National-Indigenous-Radio-Service/354693393241
@natIndigRadio
https://en.wikipedia.org/wiki/National_Indigenous_Radio_Service
http://www.nirs.org.au/blog/NEWS/article/29417/Calls-for-ranger-program-expansion.html

Rencontrez la foule

Propriété culturelle et intellectuelle indigène

Les événements
26 janvierJour de survie, jour d’invasion, jour de l’Australie

Mai – juin est Semaine de réconciliation nationale

3 juin Journée Mabo

NAIDOC

NAIDOC

Août

Festival de Garma

6 septembre Journée de l’alphabétisation indigène (Australie)

Le 6 septembre est la Journée de l’alphabétisation des Autochtones

https://www.indigenousliteracyfoundation.org.au/indigenous-literacy-day.html
https://www.indigenousliteracyfoundation.org.au/indigenous-literacy-day-2017
https://twitter.com/indigenouslf

Pleins feux sur l’art aborigène et indigène en Australie

Alliance des centres d’arts autochtones
IACA – https://iaca.com.au – est le corps de pointe qui soutient les centres d’art indigène à travers l’extrême nord du Queensland et le détroit de Torres.
L’Indigenous Art Center Alliance est le principal organisme qui représente les centres d’art et d’artisanat communautaires de l’extrême nord du Queensland.
L’IACA est soutenu par Arts Queensland, Backing Indigenous Arts et le ministère des Arts, programme de soutien à l’industrie des arts visuels autochtones.
L’IACA fournit des services et des ressources de haute qualité pour répondre aux besoins et aux aspirations de ses membres à travers:

Plaidoyer et lobbying
Communication et partenariats
Distribution d’informations sur l’industrie
Développement des compétences et opportunités de formation
Construire le profil de l’art et des pratiques culturelles distinctives de l’extrême nord du Queensland
Soutenir l’excellence dans la pratique des centres d’art.
IACA est soutenu par Arts Queensland et le ministère des Arts

https://www.facebook.com/FNQIndigenousArt

http://visual.artshub.com.au/news-article/sponsored-content/visual-arts/brooke-boland/what-the-removal-of-fake-art-means-for-remote-indigenous-art- centres-254906

L’astronomie
http://aboriginalastronomy.blogspot.com
Les premiers astronomes du monde
Une étude montre que les aborigènes ont compris les éclipses
https://theconversation.com/stars-that-vary-in-brightness-shine-in-the-oral-traditions-of-aboriginal-australians-85833

Connaissance des étoiles indigènes – Connaissance des étoiles indigènes à travers les yeux d’un scientifique

Astronomie aborigène – Ray Norris de la CSIRO Australia Telescope National Facility, avec son épouse Cilla, a écrit un livre intitulé Emu Dreaming – Une introduction à l’astronomie aborigène australienne. Dans cet exposé, il nous parle des incroyables profondeurs de connaissances des aborigènes australiens sur le ciel.

Les astronomes autochtones: les plus anciens du monde? – Stephen Gilchrist, conservateur d’art autochtone à la National Gallery of Victoria de Melbourne, diffuse le message. Il a récemment monté une exposition intitulée Shared Sky mettant en vedette des œuvres d’artistes illustrant le ciel nocturne australien. « Les récits ancestraux aborigènes ne concernent pas seulement la terre – ils concernent également le soleil, la lune et les étoiles », explique Stephen, du groupe linguistique Inggarda de WA. «Les peuples autochtones ont une compréhension très holistique de l’univers. Cela ne s’arrête pas à l’horizon. « 

Nouvel organisme représentatif pour les Australiens autochtones

Conseils fonciers autochtonestélécharger

Les étudiants autochtones créent leur propre podcast contenant la langue Warlpiri
Redécouvrir les langues perdues de l’Australie
http://aboriginalastronomy.blogspot.com/2014/01/new-university-course-on-indigenous.html

Affichage recommandé
premiers australiens – Produite par les plus grands cinéastes aborigènes d’Australie, cette étonnante série relate la naissance d’un pays et la collision de deux mondes. C’est une histoire épique qui prend vie à travers les luttes des individus, en noir et blanc. Magnifiquement filmée, la série allie paysage, art, interviews et témoignages de première main avec une vaste collection d’archives pour présenter la naissance de l’Australie contemporaine comme jamais auparavant, du point de vue de son premier peuple – les premiers Australiens. (Géobloqué en dehors de l’Australie)

http://www.brannuedaemovie.com

Biodiversité et peuples autochtones en Australie – Sensibiliser à la Convention sur la diversité biologique (CDB) et promouvoir la participation effective des communautés aborigènes et insulaires du détroit de Torres aux processus de la CDB. Préparé par la Foundation for Aboriginal and Islander Research Action (FAIRA), en partenariat avec la CBD Alliance, avec un financement de SwedBio.
Filmé et édité par Damien Curtis et Sinem Saban (2010)

http://www.abc.net.au/tv/messagestick

Applis
http://www.welcometocountry.mobi

Noms
http://www.flinders.edu.au/staff-development-files/CDIP%20documents/CDIP%20Toolkit%202015/2_%20Appropriate%20Terminology,%20Indigenous%20Australians.pdf

Premières empreintes
http://www.abc.net.au/tv/programs/first-footprints
http://www.abc.net.au/tv/firstfootprints/
http://www.kimberleyfoundation.org.au/uploads/41632/ufiles/First_Footprints_Press_Kit_-_S.pdf
https://itunes.apple.com/WebObjects/MZStore.woa/wa/viewSoftware?id=670867241

Télévision nationale autochtone
Lancement d’une télévision indigène gratuite à Uluru
La chaîne de télévision nationale autochtone commencera à diffuser à partir de midi aujourd’hui. Il s’agit du premier service national de télévision autochtone dédié et il est lancé avec une journée spéciale de programmation en direct d’Uluru.
NITV | Télévision nationale autochtone
www.sbs.com.au/nitv
http://www.sbs.com.au/nitv/
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Indigenous_Television
http://www.nitv.org.au/
http://www.abc.net.au/rural/news/content/201205/s3498395.htm

Facebook
Bookabee
Organe consultatif sur l’éducation et la formation des autochtones d’Australie du Sud
congressmob
https://www.facebook.com/indigenous.gov.au
https://www.facebook.com/WorldIndigenousNetwork
https://www.facebook.com/pages/Australian-Indigenous-Tourism-Conference/202502263131876

Flickr
Goombaragin
Bookabee

Soundcloud
https://soundcloud.com/darwinabc

YouTube
tours de bookabee
brambuk
guurrbi
Camp culturel de Kakadu
Rêver comme un
prix itbw
Tours Guurrbi (Lauréat 2009)
Parc national et centre culturel de Brambuk (Finaliste 2010)
Camp culturel de Kakadu (Finaliste 2010)
Ailleurs sur le Web
Télégraphe des Premières nations de Hagen@FNTelegraphhttps://www.facebook.com/FirstNationsTelegraph
https://indigenousportal.eq.edu.au/Pages/home.aspx

Récompenses mortelles
Nit
De petites choses, de grandes choses grandissent
Annuaire de l’art aborigène
Annuaire des opérateurs touristiques
Songlines autochtones@Songlines_au
La longue marche
National Indigenous Times
Koori Mail
Indigenous Business Australia
Tourisme indigène Australie
Corporation des terres autochtones
La grève des Gurindji – ABC
Alliance de gestion des terres et des mers autochtones d’Australie du Nord
Comité des opérateurs touristiques autochtones de l’Australie-Occidentale
Re: Conversation avec Marcus Endicott – Green-travel
http://www.atns.net.au@marcialangton
Le petit livre noir jaune rouge – une introduction à l’Australie indigène par Bruce Pascoe
«Ce livre est parfait pour les gens qui veulent en savoir plus sur la culture autochtone mais ne savent pas par où commencer; pour la formation interculturelle, pour les touristes, pour les groupes de réconciliation et dans l’éducation. « 
Le tourisme indigène australien à la traîne
http://fpdn.org.au@FPDNAus
http://www.indigenousliteracyfoundation.org.au@IndigenousLF

Aborigène (continent) et insulaire du détroit de Torres – AIATSIS

Titres plus anciens
Guerriers culturels – Les Nouvelles
Le tourisme autochtone cible l’Europe – L’Australien
Le problème d’avoir une expérience culturelle autochtone – Crickey
Attraper la nouvelle vague secrète – The Age
Écotourisme et tourisme autochtone – Ewire
Le nouveau visage du tourisme autochtone – National Indigenous Times
Comité des opérateurs touristiques autochtones de l’Australie-Occidentale
Programme de recherche sur le tourisme autochtone (PDF)
IndigiTUBE est un site Web proposant uniquement du contenu téléchargé par des utilisateurs autochtones.
Stratégie de promotion des Autochtones
http://www.dpmc.gov.au/indigenous-affairs/about/indigenous-advancement-strategy
PDF 1,1 Mo

Coupes dans le financement des arts autochtones
http://www.abc.net.au/news/2013-11-15/nova-peris-takes-on-fund-cuts-to-aboriginal-art-centres-as-firs/5095870
http://www.theage.com.au/national/indigenous-arts-faces-bleak-future-after-funding-cut-20131115-2xm70.html

Tourisme indigène
Tourisme indigène – Tourism Australia
Tourisme aborigène Australie
Paysages nationaux

Blogue
Tourisme et Australie indigène

Les langues
Tenir nos langues – L’Australie a le taux d’extinction des langues le plus élevé de la planète: selon l’UNESCO qui dit que la diversité linguistique est – comme la diversité des espèces – en déclin rapide. Et une fois qu’une langue a disparu, peut-elle vraiment être ramenée à la vie? Tenir nos langues est un projet rétrospectif sur la tâche longue et pénible de revitaliser les langues autochtones. En savoir plus …

Fédération des langues aborigènes et insulaires du détroit de Torres (FATSIL)
Langues de renaissance autochtones
Langues aborigènes d’Australie

La musique
Prix ​​nationaux de musique autochtone
@nimawards
http://www.triplejunearthed.com/Artists/BrowseGenre.aspx?genre=Indigenous
L’art
http://www.aboriginalartnetwork.com.au

Australie aborigène – En Australie, Planeta.com a collaboré avec Aboriginal Tourism Australia pour développer des stratégies de marketing pour les voyagistes autochtones. Nous avons participé au 2007 Business Development Symposium, un puissant séminaire de formation sur le renforcement des capacités.

Aucune partie de l’Australie n’était terra nullius, terrain vide.

Clôturer la montée
http://www.abc.net.au/rural/telegraph/content/2009/s2654806.htm
http://mpegmedia.abc.net.au/rn/podcast/2009/08/bth_20090813_1137.mp3

Grimper ou ne pas grimper? C’est le dilemme moral auquel sont confrontés les touristes lorsqu’ils arrivent à la plus grande icône culturelle de l’Australie – Uluru. Le grand monolithe se dresse au milieu du centre de l’Australie, et chaque année des milliers de touristes font le pèlerinage pour voir ce spectacle dans le désert.

Environ un tiers des touristes qui viennent dans le parc national décident de gravir Uluru. Mais maintenant, des mesures sont en cours pour clôturer la montée et tout le monde n’est pas content, y compris le Premier ministre Kevin Rudd, qui dit qu’il devrait rester ouvert aux gens de faire leur propre choix.

Mais pourquoi les gens veulent-ils grimper le rocher? Et pourquoi les propriétaires traditionnels le considèrent-ils offensant? Ce sont toutes des questions que Nicole Lee a posées aux touristes et à la gestion du parc lorsqu’elle est allée à Uluru plus tôt cette semaine.

Dans ce rapport: Andrew Simpson, PDG d’Anangu Tours, la seule agence de voyages Aboriginal Run à avoir organisé des visites autour d’Uluru; les touristes; Peter Cochrane, directeur des parcs nationaux et siège au conseil d’administration du parc national Uluru-Kata Tjuta; Dino Magris, directeur général du développement du tourisme expérientiel à l’APT

Aires protégées autochtones
Les aires protégées autochtones ont été créées en 1997 et visent à protéger certains des environnements uniques de l’Australie. L’IPA est une zone de terre ou de mer déclarée volontairement par les propriétaires traditionnels et gérée principalement pour la conservation culturelle et biologique. Il y a 51 API en 2012.

Zones protégées autochtones – Les Australiens autochtones gèrent leur pays depuis des dizaines de milliers d’années. Une zone protégée indigène est une zone de terre ou de mer appartenant à des autochtones où les propriétaires traditionnels ont conclu un accord avec le gouvernement australien pour promouvoir la biodiversité et la conservation des ressources culturelles. Les aires protégées indigènes contribuent de manière significative à la conservation de la biodiversité en Australie – représentant plus de 23% des Système de réserve nationale.

http://www.environment.gov.au/indigenous/ipa/index.html
http://www.environment.gov.au/indigenous/ipa/map.html

Chaque aire protégée indigène déclarée est activement gérée par ses propriétaires autochtones, qui protègent les plantes, les animaux et les sites culturels de leurs terres. Les gardes forestiers travaillent à contrôler les mauvaises herbes, les animaux sauvages et les incendies de forêt, et à gérer soigneusement les impacts des visiteurs.

http://www.australiangeographic.com.au/topics/history-culture/2014/06/indigenous-protected-areas
http://www.pewtrusts.org/en/about/news-room/news/2014/05/30/creation-of-the-karajarri-indigenous-protected-area
http://www.pewtrusts.org/en/about/news-room/news/2013/05/23/new-kimberley-protected-areas-form-one-of-the-largest-indigenous-conservation-zones– en Australie

Carte des aires protégées autochtones juillet 2016

Citations
Si nous ne nous engageons pas dans la construction d’un nouveau cadre, nous nous retrouverons mal préparés pour faire face à des problèmes complexes, difficiles et difficiles.
Patrick Dodson

Vérification
sbs.com.au/nitv

Gouvernement
http://www.australia.gov.au/people/indigenous-peoples
http://www.indigenous.gov.au
http://www.youtube.com/user/IndigenousGovAu
@indigenous_gov

Les saisons
Calendriers des saisons autochtones australiennes

Les salaires
Salaires volés – Esprits créatifs

Les vidéos
Si nous ne prospérons pas tous ensemble, rien ne sera réalisé.
Anguilles, maisons en pierre et patrimoine national

Art rupestre
L’Australie compte plus de 100 000 sites d’art rupestre enregistrés, plus que tout autre continent dans le monde. L’art lui-même est également la plus ancienne représentation des humains au monde.

https://www.youtube.com/watch?v=sXiOFo5HWiA
http://www.griffith.edu.au/humanities-languages/school-humanities/research/perahu/protect-australias-spirit

Art rupestre avec l’aîné autochtone Willie Gordon

L’art
Théorème de Bell: Art aborigène – C’est une chose blanche
http://www.abc.net.au/radionational/programs/awaye/awaye-anniversary-lecture-richard-bell/4900374
http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Bell_(artist)

Novembre 2012 – novembre 2013 Warakurna: toutes les histoires sont entrées dans nos esprits et nos yeux est une exposition de peintures et sculptures contemporaines qui documentent un nouveau mouvement artistique émergeant de la communauté du désert occidental de Warakurna.
Musée national d’Australie, Canberra
La langue
L’Australie a le plus haut niveau d’extinction des langues dans le monde, les langues qui sont sur le point de se perdre sont parmi les plus anciennes langues du monde.

[[http://mpegmedia.abc.net.au/triplej/hack/indig_lang_m1672823.mp3| Apprendre une langue autochtone à l’école]](mp3, 3,42 Mo)
Voies de renaissance des connaissances traditionnelles
Respecter notre culture
Fin 2008, lors de la fermeture d’Aboriginal Tourism Australia, Ecotourism Australia Limited a accepté de reprendre le programme de certification Respecter notre culture et d’intégrer ses principes clés dans notre programme de certification écologique. Ce programme reconnaît que le tourisme doit promouvoir la valeur d’une interprétation de qualité et qu’il implique différentes cultures, en particulier les cultures indigènes des régions visitées. Toutes les zones touristiques ont des valeurs culturelles importantes; les activités touristiques doivent respecter, embrasser et présenter les attributs culturels des zones visitées. Les composants ROC du programme Eco Certification sont destinés à encourager tous les opérateurs de nos produits d’écotourisme certifié à enrichir ces produits en s’engageant avec respect et sensibilité auprès des populations autochtones et de leurs cultures partout où elles opèrent.
http://eco-bytes.com/2012/05/08/ecotourism-australia-releases-indigenous-tourism-policy/

Calendrier national autochtone
Voir le calendrier

Deborah Rose sur les compréhensions indigènes et occidentales de la nature. ACU National
Deborah Rose discute des compréhensions indigènes et occidentales de la nature à travers l’exploration d’une histoire fondamentale de chacune de ces deux sphères culturelles radicalement différentes.

Le tourisme autochtone doit s’améliorer, selon l’industrie
Un rapport de Tourism Research Australia, publié aujourd’hui, a interrogé 288 visiteurs dans le Territoire du Nord l’année dernière et a révélé que les visiteurs internationaux et interétatiques avaient des problèmes majeurs pour savoir où rencontrer et interagir avec les peuples autochtones.

Les excuses

Enquête auprès des visiteurs à destination
RECHERCHE RÉGIONALE STRATÉGIQUE – EXPÉRIENCES CULTURELLES INDIGÈNES DU TERRITOIRE DU NORD: RÉSUMÉ DES RÉSULTATS INTRODUCTION
In 2006-07, Tourism NT and Tourism Research Australia commissioned Nielsen Research to undertake a series
of Destination Visitor Survey projects across the Northern Territory (NT).
The results from these projects highlighted areas requiring further investigation, particularly in respect to
visitor experiences and expectations of Indigenous culture. Between May and October 2007 respondents from
the original destination surveys were recontacted and invited to participate in either an in-depth qualitative
interview or detailed quantitative online survey.
In total 288 online surveys were completed and 12 in-depth interviews were obtained. Respondents were from
the following four visitor groups:
• international backpackers
• international non-backpackers
• interstate fly-in visitors, and
• interstate self-drive visitors.

INFORMATION SOURCES
• The majority of respondents (76%) reported seeking information about Aboriginal people and culture prior
to travelling to the NT which was usually available. Information on ‘how to visit an Aboriginal Community’
was less easy to find compared to most other information sort by respondents.. The internet and travel
guide books were the most popular sources of information prior to travel, with word of mouth also
rating highly.
• Interestingly, a larger number of respondents (84%) sought information on Aboriginal people and culture
during their trip. This indicates that providing information at the destination is critical. The most popular
source of information while travelling were Visitor Information Centres followed by Local Visitor Guides.

VISITOR EXPECTATIONS
• The respondents had a high level of interest in Indigenous people. Nine out of ten respondents (91%)
expected to meet and interact with Aboriginal people when visiting the NT.
• Most of the respondents (77%) stated it was important for them to meet and interact with Aboriginal
people when visiting the NT. International visitors placed greater importance on this activity than
domestic visitors.
• Of those respondents who rated the opportunity to meet and interact with Aboriginal people as important,
73% were ‘satisfied’ with their experience while 27% were ‘dissatisfied’.
• The top experiences which respondents were ‘satisfied’ with were: ‘Visiting a museum/cultural centre’;
‘Listening to an Aboriginal Guide explain methods of hunting, fishing and survival’; and ‘Observing
Aboriginal art and paintings and reading the story behind the art’.
• The top experiences which respondents were ‘dissatisfied’ with include: ‘Experiencing Indigenous health
and wellbeing’; ‘A tour of an Aboriginal community’; and ‘Learning and participating in the preparation of
Aboriginal foods’.
• Visitors expect to experience an ‘All encompassing’ Aboriginal cultural experience that is authentic and
genuine. That is. ‘To visit Aboriginal land and meet local communities’ and ‘To see Aboriginals in their
traditional settings’.
• Visitor information from television, books and past experiences in other cultural tourism destinations
strongly influence the expectations of travellers to the NT.
• International visitors are much more likely to have used books to form expectations regarding interacting
with Aboriginal people compared to domestic travellers.
ISSUES
• Despite extensive information searches prior to travel, the ‘lack of information in knowing where to go to
meet and interact with Aboriginal people’ was a major issue.
• Other notable issues include: the ‘remoteness of Aboriginal communities’; and the lack of ‘personal
confidence with Aboriginal people’.
• International backpackers expressed a higher level of anxiety over interacting with Aboriginal people than
did international non backpackers or domestic visitors.
INTEREST AND EXPERIENCES
• Aspects of Indigenous culture that were of most interest to the respondents included: ‘observing Aboriginal
art and paintings and reading the story behind the art’; followed by ‘visiting a museum/cultural centre’; et
‘learning about the Aboriginal belief system and their relationship with the land’.
• The most common cultural activities experienced by the respondents were: visiting a museum/cultural
centre (82%), followed by observing Aboriginal art and paintings and reading the story behind the art (74%).
• About half of the visitors interviewed engaged in ‘learning about the Aboriginal belief systems and their
relationship with the land’, and ‘hearing stories and legends of Aboriginal culture’.
• Overall International visitors particularly expressed interest in ‘a tour to an Aboriginal community’. This
provides a potential area of opportunity to develop additional Indigenous experiences.
• Another potential area of opportunity for both domestic and international visitors was indentified through
high levels of interest in having an Aboriginal guide explain Indigenous methods of hunting, fishing
and survival.

SATISFACTION
• Overall, there were relatively high levels of satisfaction with individual Aboriginal cultural experiences and
the experiences with the highest satisfaction levels were those that were of most interest to tourists.
• The most satisfying cultural activity was ‘listening to an Aboriginal guide explain their methods of hunting,
fishing and survival’. In contrast; ‘experiencing Indigenous health and wellbeing’ had the highest level
of dissatisfaction.
• Overall visitors identified the issue of alcohol abuse and social problems in Aboriginal communities as the
main negative cultural experience.
• Overall, visitors typically identified interacting with Indigenous people as their best cultural experience.
These included taking part in an Aboriginal guided tour, a guided walk around Uluru, followed by, meeting
and speaking with local Aboriginal people. Other notable highlights include visiting Kakadu National Park,
and learning about and seeing Aboriginal customs, history and traditions.
Indigenous Business Australia (IBA)
Indigenous Enterprise Partnerships

Bush Telegraph, July 4, 2008
As debate continues around the country about the way forward for Indigenous communities, the need for economic independence and the ability to operate in the mainstream economy is often high up on the list. A new inquiry by the federal House of Representatives Standing Committee on Aboriginal and Torres Strait Islander Affairs is looking at ways to encourage the development of small businesses and enterprises among Indigenous communities and by individuals themselves. The inquiry is calling for submissions until July 18 and the committee will be travelling around the country to hear some of the success stories. In this report: Richard Marles, federal member for Corio and chair of the House of Representatives standing committee into indigenous enterprises; Lyn Snailham, director of corporate Partnerships, Indigenous Enterprise Partnerships; Gina Castelain, director of the Aurukun Wetland Charters and a Wik woman from Aurukun on the Cape York Peninsula; Willie Gordon from Guurrbi Tours in Hope Vale (Indigenous enterprises, Audio)

Richard Marles, federal member for Corio and chair of the House of Representatives standing committee into indigenous enterprises: It’s a key to economic independence, it’s key to moving off welfare. There is a plethora of programs out there. That might be part of the issue. I don’t know to what extent people find it easy to engage in the federal bureaucracy and state governments when seeking support for starting a new business.

Linn Stallman, Indigenous Enterprise Partnerships: There’s absolutely no shortage of bright ideas in indigenous communities … but there is a lack of experience in knowing how to run a business. People have not grown up surrounded with lots of models of good business.

Inquiry into developing Indigenous enterprises – Parliament of Australia
Developing Indigenous enterprises – the road to economic independence (PDF 31KB)

Strategies to develop Indigenous enterprises are the focus of a new inquiry by the House of
Representatives Standing Committee on Aboriginal and Torres Strait Islander Affairs.

While the Indigenous unemployment rate fell from 20% to 16% between 2001 and 2006,
unemployment for Indigenous Australians remains more than three times the non-Indigenous
unemployment rate.

The Chair of the Committee, Richard Marles MP said “Developing Indigenous enterprises can
reduce unemployment rates and assist communities in achieving economic independence. As
well as providing employment, successful Indigenous businesses and enterprises can develop
ideas and skills and provide role models for others.”

He added “Indigenous enterprises can enable Indigenous communities in all locations from
Sydney to Kununurra to take advantage of emerging economic opportunities. The Committee is
interested in looking at programs and models of assistance which have been successful, both
here and overseas.”

The Minister for Families, Housing, Community Services and Indigenous Affairs has asked the
Committee to inquire into and report on opportunities for Aboriginal and Torres Strait Islander
people to grow small and medium-sized business. This includes Indigenous controlled
enterprises and businesses where Indigenous people are joint venture partners. In particular
the Committee will focus on:

– whether current government, industry and community programs offering specific
enterprise support programs and services to Indigenous enterprises are effective,
particularly in building sustainable relationships with the broader business sector;
– identifying areas of Indigenous commercial advantage and strength;
– the feasibility of adapting the US minority business/development council model to the
Australian context; et
– whether incentives should be provided to encourage successful businesses to subcontract, do business with or mentor new Indigenous enterprises.

The Committee is particularly interested in exploring whether the model of a minority business/development council model would assist in the development of Indigenous enterprises in Australia

Australian Employment Covenant
http://www.abc.net.au/rural/telegraph/content/2006/s2405539.htm
http://mpegmedia.abc.net.au/rn/podcast/current/audioonly/bth_20081030.mp3

It’s an historic day for indigenous Australians, with great fanfare surrounding the announcement in Sydney of a plan to get a 50-thousand Aborigines and Torres Strait Islanders into work. It’s the pet project of mining entrepreneur Andrew Forrest – sometimes dubbed Australia’s richest man. He declared back in August that he wanted to se up the most ambitious job creation project in the nation’s history, and today at Sydney’s Kirribilli House that plan was unveiled.
http://www.pm.gov.au/media/Release/2008/media_release_0394.cfm
http://www.theaustralian.news.com.au/story/0,25197,24576436-5013172,00.html
http://www.theaustralian.news.com.au/story/0,25197,24549088-601,00.html
http://www.workplace.gov.au/
Quotes
You cannot do good things to Aboriginal people. You can only do good things with Aboriginal people.
http://www.youtube.com/watch?v=C9mJpL67QUw

Advice
This website may contain images and voices of Aboriginal and Torres Strait Islander people who have passed away

Jokes
What do you call a boomerang that doesn’t come back?
A stick.

Land Councils
http://en.wikipedia.org/wiki/Central_Land_Council
http://australia.gov.au/people/indigenous-peoples/land-councils
http://www.alc.org.au/ As the State’s peak representative body in Aboriginal Affairs, the NSW Aboriginal Land Council aims to protect the interests and further the aspirations of its members and the broader Aboriginal community. This site provides up-to-date information on the objectives, services and activities of the NSWALC and its members and information on issues affecting Aboriginal people in NSW and around Australia.

Anindilyakwa Land Council (ALC)
The Anindilyakwa Land Council (ALC) is responsible for activities within the Groote Eylandt archipelago such as land visitation by non-Indigenous people, illegal entry to lands, issuing of permits for visitation rights, ranger inspections and other daily management issues.
http://www.anindilyakwa.com.au
Central Land Council (CLC)
The Central Land Council is an Australian Government statutory authority covering an area of 750,000 square kilometres in the southern half of the Northern Territory. Approximately 24,000 Aboriginal people live in the CLC’s region and speak more than 15 different languages.
http://www.clc.org.au
Northern land council (NLC)
The Northern Land Council represents traditional Aboriginal landowners and Aboriginal people in the Top End of the Northern Territory of Australia.
http://www.nlc.org.au
NSW Aboriginal Land Council
The NSW Aboriginal Land Council aims to protect the interests and further the aspirations of its members and the broader Aboriginal community.
http://www.alc.org.au
Tiwi Land Council
The Tiwi Land Council is an Australian Government statutory authority covering an area of 780,000 hectares of Bathurst and Melville Islands.
http://www.tiwilandcouncil.net.au

Land Corporation
http://www.ilc.gov.au
http://www.ncie.org.au

National Congress of Australia’s First Peoples
http://www.hreoc.gov.au/about/media/media_releases/2009/116_09.html
http://www.hreoc.gov.au/social_justice/repbody/index.html
http://www.reconciliation.org.au/home/latest/ra-media-release-national-congress-of-australias-first-peoples—an-important-step-in-closing-the-gaps

Quotes
“I think we need to change the conversation. It is always so negative. I would prefer more celebration of the wonderful aspects of Indigenous culture and more acknowledgement for the real treasures like Willie Gordon. I would also like Nothern Australia to adopt indigenous seasons. Wet Season and Dry season is not as accurate as theirs. I would love to see more affordable art and investment in a more mainstream cultural injection to be shared by all Australians. More movies like Bran Nue Day and loads more fun with the Indigenous. Instead of how much some drink how about how so few of them drink? Far fewer than whites. They have a great sense of humour. It is always negative, little wonder their self esteem is beaten to pieces. Change the conservation, it may serve white guilt but does nothing for these wonderful people.”
Cairns – January 18, 2010, 6:25PM
http://www.theage.com.au/o pinion/society-and-culture /apologies-made-time-for-a ction-20100117-me8i.html
Recent Events
July 7-14 NAIDOC Week
NAIDOC (the National Aboriginal Islander Day Observance Committee) Week is an Australian observance lasting from the first Sunday in July until the following Sunday.

NAIDOC Week celebrates the history, culture and achievements of Aboriginal and Torres Strait Islander peoples, not only in Indigenous communities, but by Australians from all walks of life.

National NAIDOC on Facebook
https://www.facebook.com/alicenaidocweek
NAIDOC Week celebrations are held across Australia each July to celebrate the history, culture and achievements of Aboriginal and Torres Strait Islander peoples. NAIDOC is celebrated not only in Indigenous communities, but by Australians from all walks of life. The week is a great opportunity to participate in a range of activities and to support your local Aboriginal and Torres Strait Islander community. NAIDOC originally stood for ‘National Aborigines and Islanders Day Observance Committee’. This committee was once responsible for organising national activities during NAIDOC Week and its acronym has since become the name of the week itself.
http://www.naidoc.org.au/celebrating-naidoc-week/
http://www.abc.net.au/radio/digital/extra/3526339.htm
http://www.abc.net.au/radionational/naidoc-week-2013/4785612
http://www.indigenous.gov.au/naidoc-week-2013-we-value-the-vision-yirrkala-bark-petitions
https://www.facebook.com/indigenous.gov.au

February 13 Heal our past, Build our future
5th anniversary of the Apology to Aboriginal and Torres Strait Islander people. Healing our Past, Building our Future celebrates the contribution people, organisations and communities have made to healing since the Apology.

October 12 Radio National presents the 2012 Indigenous Goverance Awards – RN, in association with Reconciliation Australia will celebrate and promote Indigenous-led projects and organisations at the 2012 Indigenous Governance Awards.

August 16-17, Sydney
Developing Indigenous Business and Entrepreneurship conference

NEED FOR INDIGENOUS TOURISM TO TARGET EMERGING MARKETS
http://minister.innovation.gov.au/Sherry/MediaReleases/Pages/NEEDFORINDIGENOUSTOURISMTOTARGETEMERGINGMARKETS.aspx

New data released today by Tourism Research Australia highlights the need to regear Australia’s Indigenous tourism industry towards emerging growth markets to make up for a continuing decline in visitors from traditional markets.
The Snapshots 2011: Indigenous Tourism Visitors in Australia has been released on the opening day of the Australian Indigenous Tourism Conference in Perth and looks at the travel and spending habits of domestic and international visitors who took part in at least one Indigenous activity, such as a visit to an Aboriginal site or performance, in 2010.
The snapshot found that spending by tourists undertaking indigenous activities was worth $3.8 billion in 2010. There were 689,000 international Indigenous tourism visitors, a 2.9 per cent fall on 2009. There were 306,000 domestic overnight Indigenous tourism trips, a 17 per cent decline on 2009.
Snapshots 2011 – Indigenous Tourism Visitors in Australia is at www.ret.gov.au/tra__

Snapshots 2011: Indigenous tourism visitors in Australia[[external image icpdf.gifPDF, 2MB | external image icdoc.gifDOC, 834KB]

Filing
« Awaken”, a half hour current affairs panel show, draws the great thinkers and newsmakers to challenge and provoke and chart a new path to greater awareness and understanding of Indigenous Australia.
@NITVAwaken

https://www.facebook.com/NITVAwaken

Dadirri = Deep listening to the land

CBD – Biodiversity and Indigenous Peoples in Australia from damien curtis on Vimeo.


Video streaming by Ustream

Kylie Farmer: Keep our languages alive
https://www.youtube.com/watch?v=SAxhh6DguUo
https://twitter.com/farmer_kylie

)

Colin Jones
http://www.aboriginalartgalleries.com.au/Artist-Detail.cfm?ArtistsID=453
https://www.facebook.com/swfw.arts/posts/886564731365191
also see: Nyungar

Web Seminar 2006
Aboriginal Tourism Australia Web Seminar, 2006

Wikipedia
Australian Aboriginal mythology
Indigenous Australians
Koori
Redfern Aboriginal Australia Speech
Mick Dodson
Yirrkala bark petitions
Harold Thomas (activist and artist)

Planeta.com

Australia

Aboriginal and Indigenous Australia

Indigenous

Links


________________

Article Aléatoire

La lithothérapie, c’est quoi? pierres de lithothérapieLes soins dans les pierres s’appellent la lithothérapie, cette approche holistique de soin est basée sur l’influence subtile que peuvent apporter des minéraux. Des somme de personnes s’aident de pierres, autant de individus avec autant de réussites. Trouvez des pierres de lithothérapie dans la boutique essencedegaia.fr. Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie, il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergies non visibles qui composent et qui composent tout ce qui est manifesté,

une aura d’énergie qui est aussi réelle que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergies subtiles qui composent sont expression de notre état d’être aux niveaux émotionnel, mental et spirituel.

Si nous changeons d’émotion changeons la fréquence vibratoire de notre émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte avec des caractéristiques super marquées en fonction de composition et cristallisation, une énergie subtile et stable qui est utilisée en lithothérapie pour influencer corps subtile et obtenir des optimisations de notre état d’être.

La portée de ces améliorations est à prendre comme des aides agissant à des niveaux différents compte tenu de la pierre utilisée. cristal d’amétyste pierre violette de lithothérapieC’est une astuce de soin holistique est une interaction à accomplis les niveaux de l’être. L’action se fera chez nous sur notre système d’énergies subtiles puis dans interaction, se transmettra à à nous autres charpente de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, au point physique, émotionnel, mental et spirituel.
Onentrée des pierres de santé, qui seront en relation avec notre besoin, pour rétablir une harmonie, pour « soigner » un problème, aider au contraire malgré des troubles digestifs, près le stress, pour favoriser la guérison, réduire douleurs, dynamiser un organe, retrouver le sommeil, lutter à migraines, permettre de passer de productives nuits réparatrices, … Le glèbe d’applications n’a pas de limites.

Au amplitude de l’efficacité elle est pas mal variable et dépend principalement de deux points: la profondeur du problème et la spécificité de la personne. Peu importe la croyance de la personne, la lithothérapie n’est aucun placebo, que l’on croie ou pas aux effets des pierres, elles auront un effet. Par contre, une personne qui est d’un naturel à se protéger, qui n’accepte pas les idées nouvelles, qui a du mal à remettre en interrogation ses croyances, ces personnes vont avoir du mal à ressentir des effets rapidement. Cet état d’esprit lancée comme une barrière de défense énergétique qui empêche d’être positivement influencé chez les énergies bénéfiques des pierres. Tout n’est pas blanc et pourquoi pas noir, exhaustifs les degrés d’ouverture d’esprit existent si bien qu’une personne ne existera onques 100% fermée ni 100% ouverte. Notre sensibilité varie aussi fortement en fonction de état d’être du pressant présent.

. druse de cristal de roche, rechargement en lithothérapieOn utilise des pierres de soin également pour améliorer des capacités, au contraire pour aider à la méditation, pour renvoyer plus endurant dans l’effort physique, pour augmenter une joie de qui est autrefois bien présente, ou bien pour agrandir l’intuition. Les pierres utilisées sont généralement des minéraux semi précieux et pourquoi pas précieux sous forme de cristaux, travaillés en pierres polies, ou bien laissés à l’état naturel de pierre brute. Les pierres polies sont privilégiées en lithothothérapie pour le côté pratique, dans la poche d’un vêtement, l’état révérencieux est agréable et n’abîme pas le tissu.

Une qu’une pierre vous à transmis son énergie, aura besoin d’être purifiée et rechargée au bout d’un instant afin qu’elle retrouve toutes ses capacités. À ce suje,t vous avez la possibilité consulter les articles sur la purification et sur le rechargement. La lithothérapie peut avoir une forte influence sur état d’être sans toutefois qu’elle ne remplace une examen chez un médecin, c’est une aide additionnelle qu’apporte cette thérapie alternative.

Pour décourir entendement de chacun pierre, vous retrouverez une grande liste à droite de cette page, aussi des sujets utiles pour utiliser pierres en soins, Bonne lecture! La lithothérapie a déjà apporté beaucoup à énormément de individus à travers le monde, pourquoi pas à vous? Qu’est ce que la lithothérapie ? Aujourd’hui, la lithothérapie est étendu sur la terre entier, tout or moins dans son surprise originel qui est l’utilisation des pierres. À titre d’exemple, l’industrie s’est emparé du cristal pour utiliser ses propriétés vibratoires, doté d’une fréquence simultanément légitime et unique, pour réaliser des montres. Qui ne possède et pourquoi pas n’a possédé d’or cours de ces dernières années une montre à quartz ? Nous ne parlons pas non plus des parures de bijoux en pierres naturelles en lesquelles nous avons été séduits pendant leur beauté. Pas dans l’hypothèse ou loin que cela à l’époque, nos aïeux offraient régulièrement cadeaux naturels de la nature, connaissant absolument leurs bienfaits et vertus. Au delà des symboles, quantités infinitésimales de minéraux intéressent chercheurs contemporains pour densité et leur condensé de propriétés.

Dans un registre plus spirituel, nous entendrons du moins marmonner de des pierres cependant les deux reposent sur ce même thèse qu’est la composition chimique de chacun minéraux et de son impact sur son environnement.

Des résultats sont aujourd’hui prouvés, notamment d’or travers de la magnétothérapie qui s’appuie sur la connaissance de la magnétite dans un processus d’autoguérison. Les sédatives de la pierre d’aimant permettent ainsi un redoublé dans ce cadre bien précis.

Dans un parallèle similaire, le cuivre détient également des reconnues thérapeutiquement. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs s’accordent pour dire que l’impact vibratoire et actif des pierres sur psychisme et physique est issu d’une analogie structurelle. Quotidiennement, des éléments minéraux essentiels sont ingérés pour notre équilibre structurel. Ainsi, déposer une pierre d’or creux de sa main ou encore protéger un bijou en pierres naturelles disposant des appropriés peut s’avérer essentiel pour pallier à ce manquement.

La pierre en question déclenche d’or contact de la peau une résonance vibratoire singulière qui voltampère stimuler les minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéraux mobile d’une coup unique et offre ainsi une activation des environnement énergétiques (chakras).

Cette intervalle va varier en fonction de sa composition chimique, de sa structure cristalline sa couleur. La pierre ou le minéraux en interrogation disposera ainsi de vertus spécifiques et a pour but de réguler une fraction de notre corps, après de retrouver son équilibre fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *