À la recherche de la lithothérapie

Article proposé par L Pellegrin, cristallier, alarmé par le développement constant de la charlatanerie qui représente la lithothérapie. Une véritable démonstration des dangers de ce marché de la superstition pour une passionné de géologie et de belles pierres.

Le mot lui-même est une composition récente, et émerge des alentours de la période « New age ».

Cependant l’usage des pierres à raison médicale est ancien chez certains peuples. En Asie tout d’abord où, selon l’endroit, on les perd en fonction de leur couleur à des organes (en Chine ou au Japon). Elles étaient parfois réduites en poudre et consommées (Mongolie), et d’une manière générale les cristaux qui présentaient une esthétique particulière accompagnant les croyances locales, elles-mêmes à la source de leur vision du monde et donc bien sûr de leur médecine.

Ensuite, well plus tard, au Moyen-Âge en Europe sur donne des vertus magiques aux minéraux et les alchimistes s’en emparent. De la production en poudre de certains minéraux, ils obtiennent des substances protégées sur des propriétés étranges en lien avec les préoccupations humaines de base: le sexe, le pouvoir, ou la mort. Le premier donne lieu à quelques tentatives cocasses vite abandonnées, le second enrichi sont homme (ça brille, c’est rare… c’est cher). Quant au dernier point… on veut croire que l’on trouvera l’élixir de jeunesse, pierre philosophale, la panacée, etc. et tout cela doit venir d’une pierre.

Vous perdez le cheminement dans certains ouvrages de pharmacie, et les résultats d’expériences spectaculaires à céme alchimie devenant peu à peu de la chimie minimeral poudres encouragent à persister dans cette idée. Si vous passez par avec les pierres, et plus elles paraissent cristallisées, plus elles offrent des substances «pures». Je semble sain de rappeler à ce stade qui, jusqu’à l’époque plutôt recente, la barrière entre science et occultisme était inexistante.

À la deuxième moitié du vingtième siècle, la vague Nouvel âge s’empare de ce qu’elle perçoit comme des arts exotiques, et récupère à son compte de nombreux principes venant d’Asie, rendu au fil de traductions douteuses son propre vocabulaire et sa propre culture à partir de ces croyances étrangères. Le mot lithothérapie C’est par le train de naître et des pratiques «médicales» émergentes, notamment l’utilisation des minéraux, et surtout des cristaux.

On observe ces dix dernières années une recrudescence de la pratique de la lithothérapie, et les revendeurs de cristaux thérapeutiques fleurissent un peu partout, tant sur le net que sur les marchés sur.

lithotherapie

Qu’est-ce qui vous intéresse?

Je passe sur la déclaration courante dans le monde de la lithothérapie consistant à dire l’exige faut et croire pour que cela marche. Soit l’effet est purement psychologique et n’a donc aucun rapport avec les minéraux, soit il et avec un effet réel, du fait d’y croire ou non. Le placebo est certes un effet réel, mais il est le contraire d’un effet spécifique lié, in ce qui nous concierne, aux pierres.

«Pour je vais comprendre le fontionnement de la lithothérapie il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergie non visible qui nous compose et qui compose tout ce qui est énoncé, une aura d’énergie qui est aussi réel (sic) qui ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergie (sic) subtiles qui nous compose (sic) sont les manifestation (sic) de notre état d’être au niveau émotionnel, mental et spirituel. Si nous changeons d’émotion nous changeons la fréquence vibratoire de notre émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte qui ont des caractéristiques très marquées (sic) en fonction de leur composition, une énergie subtile stable qui est utilisée (sic) en lithothérapie pour […] obtenir des amélioration (sic) de notre état d’être. »
http://www.pierres-lithotherapie.com/

[NDR : Il s’agit de l’un des sites les plus fréquentés et les mieux références sur Google. L’extrait n’a pas été choisi en raison de son orthographe défectueuse.]

Malheureusement, aucune de ces phrases n’a de sens. « L’énergie » n’existe pas pas dans la réalité physique. Elle n’a pas pas une matière. Elle est la représentantàtion abstraite des phénomènes physiques réels et variés. C’est un outil mathématique et conceptuel. Rien de plus.

On peut aussi trouver des choses comme: « Nul doute que toures les Pierres possèdent rejoint une énorme puissance, rejoint energy originelle et naturelle et un rayonnement pur. » http://www.energesens.com/la-lithotherapie-energesens-132-1.html

Les mots «puissance», «énergie» et «rayonnement» ont des sens qui semblent ne pas connaître réellement. Disons-le tout de suite: non les pierres n’émettent pas de «rayonnement», sauf radioactivité et / ou chaleur. Et oui, sur un bon verifié.

Sud www.pouvoirdespierres.com, on peut lire:

« Le semblerait que l’impact énergétique des pierres sur notre organisme et notre psychisme résulte d’une analogie structurelle. Chaque jour nous ingérons des éléments minéraux essentiels à notre équilibre. Une pierre au creux de votre paume, ou portée en bijou, enclenchez un processus de résonance vibratoire, le stimulateur des minéraux organiques, palliant à d’éventuels dysfonctionnements. Chaque pierre possède une vibration qui lui est propre et nous pénètre de son énergie en activant nos portes énergétiques, nos chakras. «

Un cristal Il s’agit d’une agence spécifique d’éléments chimiques répétés à l’identique toujours de la même manière, et qui forment une structure plus ou moins complexe à plus grande échelle. Il n’ya pas de nom limité possible, il est possible de limiter le nom des structures possibles à l’arrivée. On qualifie ces structures de minérales en raison de cet agencement régulier d’atomes. En géologie, il est important qu’au moins une mine, dors lors de cristalliser. En biologie, sur les minéraux minéraux une classe d’éléments chimiques qui entrent dans la composition des organismes. Les deux termes de «minéral» n’ont absolument pas le même sens. Le rapprochement provient d’une confusion semantique.

Contrairement à ce qui est dit, un cristal (ou une pierre) ne vibre pas comme ça par lui-même.

Et quand bien même il et aurait analogie, pourquoi devrait-il et avoir une interaction? Quel peut être le rapport entre la vibration d’un minéral et le fonctionnement d’un corps? Pour quel biais, pour quel vecteur interagissent-ils?

Imprimer

Dans ce sens j’ai trouvé autre chose:

«La première molécule qui a construit la cellulite humaine lorsqu’elle est dupliquée dans une molécule de dioxyde de silicium (travaux du Professeur Monnot, prix Nobel de Chimie en 1965). Elle sert de moyen de transmission à l’ADN pour transmettre ses codes au corps cellulaire. Le corps humain est composé de 75 000 millions de cellulose d’environ, donc d’autant de molécules de dioxyde de silicium qui est la composition du Quartz ou du Cristal de Roche. «

En effet, il s’agit du même élément chimique. Il n’y a pas dans un tant que ça au final, des éléments chimiques. Pourquoi apparaître la silice, et pas le carbone par exemple?

«Le Quartz constitue 12% de la Lithosphère (cro terrestre) et sert de mémoire et de conducteur à tous les micro-processeurs qui permettent aux moindres machines présentes autour de nous de fonctionner. Il y a une ligne profonde entre notre corps, la planète Terre et les machines qui peuplent, et vous aurez peur des lieux de vie. «

Nous et sommes. Cet «argument», j’ai trouvé qu’il y avait fait une confusion entre le silicium, l’élément chimique et le quartz, qui est un verre composé exclusivement de silice et d’oxygène (il n’est pas le seul). Dans nos objets que nous utilisons une structure artificielle de silice qui n’est pas du quartz (sauf pour les montres). Je vous verrai même si c’est fait de Silice … Comment aimeriez-vous que ce soit un mélange à mi-temps impliquant un privilège parmi les structures qui le composent?

«Le corps humain est donc un gigantesque émetteur-récepteur, capable de capter des éléments et des fréquences qui vont bien au-delà de ce que nous pensons ordinairement. »

D’où sort ce «donc»? Pourquoi pensait que le fait d’avoir de la silice dans les cellules permet de transmettre quoi ce ce soit? C’est ici que la magie opère.

cristal de quartz

Cristal de quartz

La silice est amagnétique. Le quartz ne transmet des charges que quen sur le frappe ou le frotte suffisamment fort, et il vibre si sur lui envoi du courant (ceci étant dû au fait qu’une contrainte mécanique implique une contrainte sur les qui réarrangent en conséquence de leurs électrons, et inversement). Ces deux effets sont les deux faces d’une même pièce appelée effet piézo-électrique. Cet effet sert souvent de justification à la lithothérapie, mais il n’y a rien d’autre d’autre qu’une très faible circulation d’électrons.

Il ne se passe absolmente rien à distance. C’est comme dans la citation précédente: il n’y a rien qui justifie le genre d’interaction façon super-intrication-quantique décrit ci-dessus. C’est un phénomène local éminemment (comme tous les phénomènes compris à ce jour d’ailleurs électromagnétisme compris, mais c’est une autre histoire). Plus surtout, quid des minéraux sans silice utilisés en lithothérapie? Parce qu’ils y en des tas: calcite, aragonite, malachite, cérusite, sidérite, if fameuse magnétite, tout le groupe de la pyrite et d’innombrables autres…?

Ce texte détruit la majeure partie de la lithothérapie tout seoul dans restreignant d’office sont l’explication aux minéraux silicates.

Et ce site proposer des formations …

Il y des années, j’ai annoncé à rencontrer une vulgarisation scientifique de masse. Les notions d’onde et ses représentations mathématiques (comme la fréquence), la notion d’énergie, et l’utilisation de la technologie de l’électromagnétisme ont peuplé notre culture sans que l’on sache très bien de quoi il s’agit . Nous nous sommes mis à utiliser ces technologies comme sur userait de magie.

Sur soutient sur un bouton et une lumière apparaît. Sur voit des choses, il y aura une distance sans qu’il n’y ait rien d’autre passé de visible. Une bête antenne devient un objet mystérieux que l’on décrit avec des mots bizarres, et un petit rectangle en plastique fait naître d’une simple pression des images dans une boîte avant même d’avoir eu le temps de dire «Abracadabra».

Des bribes d’informations incomprises, des mots mal définis («énergie» et «onde» en tête) sont parvenus au public. Il les a mélangés, et ces demi-connaissances associées aux mysticismes du passé ont peuplé notre monde de nouvelles créatures imaginaires. Ce ne sont plus des dragons ou des chimères, le soleil n’est plus jeté pour un char dans les cieux, aujourd’hui sur soigne en faisant des passes au-dessus des gens, en suçant des cailloux ou en buvant sa pisse, le soleil s’est peuplé d’extraterrestres et l’univers « d’énergie », mystérieuse, invisible et porteuse de promesses.

Il est dommage de voir tant de gens fascinés de perdre passer à côté de leur «véritable» magie. La même magie que celle d’un livre. Écoutez un géologue du terrain à jour, il fera raconter à ces pierres des milliards d’années d’histoire de la Terre. Étudiez la croissance d’un minéral, et vous dans apprendrez de bonnes sur le vivant.

On peut apprendre à voir au-delà de la profondeur du temps, les grands schémas, ces notions compliquées deviennent des mouvements et des transformations simples. Dans irrigator une falaise on peut voir les fluides s’insinuer, changer au fur et à mesure que leur composant cristallisent pour donner peu à peu d’autres minéraux. Les montagnes s’élèvent, se tordent et se déchirent lensment, leurs entrailles à sous nos yeux exposent leur passé lointain, de la nébuleuse solaire jusqu’à l’arrivée de la vie, née des minéraux, et qui a tout transform. Ce vivant a remodelé le monde minéral, de la moindre roche de surface jusqu’aux profondeurs telluriques. De nouvelles pierres, de nouvelles laves et de nouveaux cristaux sont apparus de telle sorte qu’aujourd’hui, c’est une autre planète que nous avons sous les yeux.

C’est la chose la plus importante, passionnée et très bonne qui soit, pour que vous ayez des croates mystiques ou les mystérieuses bienfaitrices n’osent l’imaginer.

Bannière panoramique en cristal arc-en-ciel

Petit guide de bonne pratique

En lithothérapie sur une partie du prince que le cristallin possède de l’énergie (?) Qui vibre, le cristal qui vibre (par magie?), Les cheminées de la commune de notre corps, le ferment vibrer (encore par magie?) Notre corps, ou certaines parties, et le tout entrerait en résonance. Et cela nous serait bénéfique par le biais de notre «énergie vitale» ou «aura». Ou quelque chose a choisi d’appréchant.

Notant qu’en parcourant les différentes manières d’appréhender la choisie, toutes s’accordent sur le fait qu’une pierre est «recharger» au contact du patient, et doit être «rechargée» in suivant divers protocoles. Ceci en raison d’une « perte d’énergie » du cristal, ou parce que l’accumulation de l’énergie « négative » pendant son utilisation. Lorsque ce dernier vocabulaire est privilégié parle de volontiers de «purification» de la pierre. Sud ailleurs Lithotherapie.net Sur la promesse, vous les perdrez vives, et que l’énergie s’accumulera du fait de l’utilisation qui provoque la dégradation.

Pyrite

Pyrite

Sur «recharger» la pierre dans l’exposant au soleil, dans l’enterrant, dans le plaçant dans une eau courante, dans du sel (un grand classique qui fait le tour du monde, le sel chasse les mauvais esprits, les fantômes , etc …), dans de la fumée d’encens …

Pour bénéficier des bienfaits des pierres, la lithothérapie préconise d’avoir le cristal dans le principal à certains temps, du broyeur dans sa maison, autour de soi, parfois sur les points d’acupunctures lors des séances, sous son oreiller, voire carrément dans ils sont allumés (vous vous souvenez de ce que j’ai dit au début sur les cristaux et le sexe? On va finir par et arriver). On peut aussi les porter in bijoux. Certains prescrivent de laisser tremper un ou plusieurs cristaux dans l’eau à un certain temps, puis d’en boire un peu. Leur appelant mérite un élixir.

Et bien oui, la couleur du cristal aurait une importance. Notons cependant Faites-les vous connaître afficher un effet quelconque des couleurs sur l’humain ontété réalisé dans saturant les champs visuels des sujets, pas en leur affichage trois centimètres carré. L’effet des couleurs sur l’état mental du sujet étant bel est bien avéré, on peut supposer qu’un mécanisme psychologique similaire à pourrait intervenir en se concentrant au sud de la pierre dune couleur donnée. Cependant, on parle bien ici d’une influence psychologique sur l’humeur lié à la lumière. Autrement dit, une fois encore, nous sommes bien loin d’un effet lié aux pierres.

Quelques tourmalines

Des forces inconnues?

Les cristaux n’ont aucune propriété exceptionnelle qui sortait du cadre scientifique classique. Cependant, ceci n’arrête pas les locataires qui expriment les cristaux comme des concentrateurs de forces mystiques ou au moins mystérieuses. Ils seront indétectables pour les différentes techniques et objectifs des différents pays. De telles forces peuvent-elles exister?

Les « lois » de la nature ne sont que l’expression mathématique du comportement de la matière. Ce ne sont pas des entités indépendantes qui imposent leur qualité, elles dérivent des propriétés de la matière elle-même. Pour que d’autres forces existent, il faudrait que la matière ait une structure très différente de celle que l’on observe.

Et justement, il nous serait impossible d’expliquer correctement cette structure. S’il et avait bien des forces inconnues nous observaverions d’agencement inexplicable atomiques avec les modèles actuels, ou ce n’est pas le cas. Si vous les expliquez scientifiquement il faut intervenir que trois forces (gravité, force électro-faible et force nucléaire forte) c’est comme la matière elle-même impose au maximum ces trois forces seules.

S’il y a d’autres forces, elles n’interagissent pas avec la matière et n’ont donc aucun impact sur nous.

Ceux qui voudraient que l’esprit humain puisse intervenir sur ces forces, rappelleraient que l’esprit est le résultat de l’activité électrochimique du cerveau. Et comme les corps matériels ne peuvent faire émerger que des forces naturelles, sur ne peut assimiler l’esprit humain à une entité surnaturelle, j’ai compris quelle paire conséquente ne pourrait pas intégrer une avec une quelconque force paranormale.

D’ailleurs enregistrer l’activité d’un cerveau nécessite des capteurs disposés directement sur le crâne tellement cette activité est faible en intensité. Ces capteurs doivent être complexes pour parvenir à ce résultat, ce qui contraste avec la simplicité extrême d’un cristal.

formation de lithothérapie

Une séance de lithothérapie

La lithothérapie: ça ne marche pas.

C’est partiellement vrai.

En fait, certains minéraux sont effectivement utilisés en pharmacie. La halite par exemple (verre de sel, comme celui de la table), et les médicaments à base de carbonates (le bicarbonate de sodium pour soigner les brûlures d’estomac par exemple) qui sont souvent extraits des minéraux du groupe du même nom ( la calcite dans est le plus connu). Plusieurs minéraux argileux sont associés à des pommades.
On peut aussi citer he talc ou la pierre d’Alun.

D’une manière générale, une grande partie de la cheminée qui entrent dans la composition de toutes sortes de choses, et par extension des médicaments, obtenues soit de roches soit de cristaux. Plus dans tous ces cas dans l’action des minéraux dans ces préparations est d’ordre chimique, en parfaite cohérence avec ce qui est connu des processus chimiques. Il et donc le cas des élixirs à étudier de plus près, car il s’agit bien là d’une mise en solution et d’une ingestion. Sur un ici, enfin, un mode d’interaction potentiel entre pierre et le métabolisme du patient.

verre vaisseau par quartz thérapeutique

«Quartz thérapeutique verre vaisseau»

Un élixir, vraiment?

Je vous l’ai dit, un cristal est un assemblage d’éléments qui se repent à l’identique dans l’espace. S’il n’y a pas de géométrie particulière, on appelle cela un verre. Une roche est un assemblage minéral. El peut contenir ou non des cristaux (et des cadavres d’organismes, des tas…). Cela peut paraître anodin mais c’est important. Parce qu’après il et à la réalité. La vraie, celle qui fait mal à la tête.

Un verre n’a pas UNE composition chimique, mais une fourchette de compositions possibles et même des «sites variables» sur les différents éléments pouvant être ou non ven se fixer. Des substitutions imprévues peuvent éventuellement avoir lieu (silice et aluminium par exemple), et à l’intérieur de leur structure sur trouve parfois des espaces dans d’autres choses peuvent venir se loger (eau, sulfates, oxydes métalliques, etc… ).

On ne sait jamais vraiment ce qui se cache dedans. Plus les cristaux croissent dans l’espace qu’ils ont laissé… en d’autres termes, ils n’ont pas toujours la bonne forme à tel point qui est parfois un cauchemar des identificateurs correctement. Quant aux roches, c’est ok pire.

Les cristaux sont fascinants, sur les collectionne, sur les échanges, sur les vend… et ce commerce s’accompagne de contrefaçons. Il existe toutes sortes de manières de contrefaire des cristaux: on peut les tailler, les teindre, couler du verre ou même en faire pousser soit même. Aujourd’hui, l’explosion de la suède a automatiquement décuplé ce genre de trafic.

Et comme identifier un minéral est souvent complexe, discerner certaines contrefaçons devient presque impossible … à moins d’y mettre des moyens dont seuls les labos peuvent éliminer.

Et c’est sans doute pour cela qu’autant de minéraux polis circulent dans ce milieu: cela rend la mise en évidence de l’arnaque très difficile voiture à polissant a minéral sur par la majeure partie des informations nécessaires à l’identification du fils «à l «œil». Plus de forme naturelle, plus de stries de croissance, de plan de clivage, plus de patine ou de macle, sa surface gagne en éclat et en transparence et parfois même en couleur peut changer. Suivez ce lien, versez quelques exemples de contrefaçons avec photos comparatives.

Si vous pratiquez la lithothérapie et que vous avez joué une «pierre roulée» d’améthyste, je vous engage à faire des recherches sur ce que l’on appelle les «améthystes zonées»… Les chinois les sollicitent en masse dans les usines, et la vôtre en sort probable.

Amethyste zonée chinoises

Améthystes zonées chinoises

Un élixir est une soupe chimique de faible concentration qui peut contenir n’importe quoi en solution. Cependant, que la source de la solution soit une poudre obtenue dans une boîte de chimie ou un minéral ne change rien. Ce n’est pas le minéral qui est en solution, mais seulement quelques ions qui se trouvent dans sa composition. On ne sait jamais où, et certains d’entre eux n’entrent même pas dans la composition théorique du minéral. Ce serait donc une espèce d’homéopathie à chimie aléatoire.

Un véritable danger.

Ça craint.

Pour les personnes souffrant d’allergies d’abord. Même une légère allergie peut être déclenchée pour une pierre, même s’il choisit mariné dans l’eau et que les minéraux sont un peu instables (ce qui n’est pas rare et souvent invisible à l’œil profane). Dans bijou à même la peau à longueur de journée certaines pierres subissent des altérations. J’ai déjà assisté ce genre de choc allergique provoqué par une amphibole (qui fournira l’appel «œil du tigre», j’y reviendrai) portée en pendentif.

Quelques exemples parmi d’autres:

  • La pyrite n’est que rarement uniquement de la pyrite. Elle contient le plus souvent une certaine proportion d’un autre minéral: le les marques qui est dégradé par l’action d’une bactérie, et dégage de l ’Acide sulfurique gazeux. Presque toutes les pyrites font ça. Le dégagement est faible, mais laissez la pierre quelque mois dans une vitrine avec d’autres minéraux et les effets de l’acide deviendront visibles. La pyrite est sensée soigner les affections respiratoires. J’ai croisé des recommandations avec cette pierre dans le genre: à poser à coté, voire sur la poitrine, un nouveau-né.
  • Encore mieux, la pyrite peut se confondre facilement avec d’autres pierres de son groupe minéralogique, comme la relativement fréquente arsénopyrite, what peut libérer … de l’arsenic.
  • Puisqu’on en est à l’arsenic, vous soulever, très beau cristal rouge, est recommandé pour, je cite: «renforcer le système immunitaire, purifier le sang, éliminer les toxines, compenser les débaquilibres sanguins, soutenir le muscle cardiaque». Ce sulfure d’arsenic est très stable. À moins que l’échantillon ne se trouve trop souvent au soleil (et là je vous demande de faire le lien avec les techniques de « rechargement » de la pierre) où il s’altère dans une fine poudre: l’orpiment, lui aussi Un sulfure d’arsenic. Mais sous forme de poudre cette fois. J’imagine que tout porte la compréhension de l’arsenic parler…
Effectuez

Réaliser

De même avec le plomb contient dans le galène, j’ai recommandé aux gens souffrant de vertiges. On retrouve ce métal toxique dans beaucoup de minéraux.

Betafite

Betafite

Si vous prenez un bout de bétafite (J’ai recommandé parfois dans cas de pré-diabète et d’ulcères variqueux), la radioactivité assez forte du ce minéral vous assure un cancer dans quelques années.

Le sulfate de fer est considéré sur le site: lithothérapie.com, mange moi un vermifuge en Inde. En France, c’est un « bryocide » (anti-mousses) puissant que l’on a rencontré sur le gazon pour-radicalement lesdites mousses. L’ingestion d’un quart de livre de sulfate de fer aété la cause d’une mort en 3 heures (American Journal of Clinical Pathology vol: 18 N ° 12).

La crocoïte est un «Bon stimulant sexuel pour l’homme comme pour la femme (chakra du sexe). De ce point de vue, ses effets sont assez proches de ceux de la vanadinite. »(http://www.reynaldboschiero.com/). Eh bien voilà, nous et sommes au sexe, avec un chromate de plomb (cancérogène reconnu: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=FAS%2025). Accessoirement, le Vanadinite Vous êtes également compositeur de plomb.

crocoïte

Crocoïte

Les lithothérapeutes préviennent leurs lecteurs et leurs patients qu’il convient de ne pas faire n’importe quoi avec les minéraux potentiellement dangereux, quand ils sont au courant. Sauf que ces minéraux ne sont jamais parfaits, pas toujours identifiés correctement et pas toujours vrais. Je ne suis pas sûr que tout le monde mesure bien le risque de laisser une pierre, fût-elle un cristal, le marin dans l’eau avant d’en boire le contient. Ou de la garder à même la peau (la sueur induit une acidité qui altère beaucoup de minéraux).

Sur un déjà eu des cas d’empoisonnements dus à des minéraux artificiels vendus comme cristal naturel quelconque (des cristallisations de dichromate de potassium ont éteint assez fréquentes à une époque, et se voient encore aujourd’hui. Sous cette forme, c’est un poison mortel.

Dichromates de potassium

Cristal de dichromate de potassium vendu comme étant de la Lopézite

Des cas de morts ont déjà été enregistré, notamment une petite fille en 1996 qui a inhalé un fragment de verre. (« Le règne minéral », no: 11 octobre 1996, Jacques Galvier, Syndicat Professionnel des Négociants en Minéraux, Fossiles et Gemmes).

Je parle aussi d’expérience.

Dans la très grande majorité des cas, les problèmes de santé liés aux pierres sont légers et bénins, et l’on à comprendre parler seulement dans le milieu des cristalliers. Ils ne sont pas, ou très peu, documentés et seuls les risques graves font l’objet d’études. Les minéraux et les fossiles sont normalement stockés dans les vitrines et ne sont pas manipulés tous les jours, encore moins infusés dans l’eau à boire.

Cependant, de nameux troubles peuvent être en lien avec une manipulation récurrente de cailloux, ou saturation d’un environnement restreint. Sans parler des quelques cas de cancer (et mort) chez les fournisseurs de minéraux uranifères (à base d’uranium), parmi les professionnels et les grands amateurs du milieu, nous avons déjà pu constater des démangeaisons, irritations (fréquentes, surtout avec les sulfates), toux, problèmes de peau, problèmes respiratoires légers, maux de tête chroniques (j’ai déjà été victime de ces derniers à cause d’une caisse d’ammonites pyrifères entassées dans une trop petite pièce: ma chambre).

Qu’est-ce que j’ai évoqué personne cherchant à soigner ce genre de problème provoqué par les cristaux d’ayant provoqué?

Le cas de l’ambre

L’ambre n’est pas un cristal, ce n’est même pas un minéral, elle est purement organique. Sa composition chimique et son absence de forme propre la rapproche bien plus d’un plastique (et ses contrefaçons sont d’ailleurs en matière plastique). Il s’agit de résine de conifère densifiée et partiellement polymérisée (on dit souvent «fossile», cependant où aux véritables fossiles l’ambre n’a subi aucune minéralisation ou migration minérale). À ce titre, aucune des tentatives d’explication théorique sur le fonctionnement de la lithothérapie ne peut inclure ce genre d’objets (pas de minéraux, pas de structure, pas d’effet se rapprochant de l’électromagnétisme sauf une vague possibilité d ‘ électricité statique du même acabit protégé nos vêtements et nos cheveux).

ambre de la baltiqueIl existe une explication qui sert à justifier sont effet antidouleur supposé: libération d’acide succinique, effectivement présent dans certaines ambres (et dans beaucoup de choses d’origine organique, sur la rejette d’ailleurs dans nos urines). Sauf that cet acides n’a pas d’effet particulier sur le corps. On s’en sert d’ailleurs comme excipient en pharmacie (on en trouve dans l’Inofer chez nous) et comme additif alimentaire (E363)

Il n’empêche qu’avant même l’invention du mot lithothérapie, nommé par vertus lui étaient assocees. Il est encore courant de croiser des personnes faisant sucer des morceaux d’ambres aux enfants en bas âge, ou de leur mettre en collier, afin d’atténuer la douleur de la pousse des dents. Cette pratique, que condamne la Société Française de Pédiatrie en raison de sa dangerosité potentielle, n’a à ce jour montré aucun effet avéré sur l’enfant. En revanche une espèce d’effet placebo sur les parents a pu être constaté. Ces derniers se réveillent moins la nuit à cause des pleurs du bébé, et le fait de se rassurer sur l’état de leur enfant en attribuant aux dents certains pleurs de douleurs et en résolvant le problème par un collier d’ambre en a fait passer à côté de maladies infantiles. Ajoutons à cela le risque de strangulation avec le collier et d’étouffement si une ambre se détache et vient à être avalée et on comprend bien l’avertissement de la SFP.

Dans la mesure où aucun effet positif mesurable n’a pu être constaté à ce jour, que doit-on conclure du rapport risque/bénéfice à ce sujet ? (Sachant que la douleur de la pousse des dents chez l’enfant est certes pénible, mais bénigne).

Quant à la raison pour laquelle tant de parents jurent avoir constaté un effet sur leur enfant, les vidéos de TeB expliquent très bien le genre de biais d’analyse qui provoquent cette impression.

it's a rock

La vulgarisation en géologie

Je ne sais pas ce que vous pourriez penser d’un astrologue qui sortirait la nuit avec un groupe de personnes pour expliquer son travail et montrerait des constellations inexistantes, se tromperait sur les planètes et les noms des étoiles, apprenant ainsi involontairement des choses fausses à son public (indépendamment de son adhésion ou non à l’astrologie). Il n’y a pas mort d’homme, mais il n’est sans doute pas très sain d’apprendre au public des choses erronées, fussent-elles sans importance de prime abord.

what-you-see-what-a-geologist-seesLes lithothérapeutes NE SONT PAS des géologues (et encore moins des pétrologues). Or la géologie est une discipline vaste et complexe. En dehors même des prétentions de la lithothérapie, un nombre incalculable d’erreurs de conception, de classification et d’identification courent dans ce milieu dont la source est avant tout commerciale.

Par exemple, la calcédoine n’est pas une variété d’opale bleu comme on lit souvent (c’est exactement l’inverse) et l’héliotrope n’est pas un cristal en soi. Ces trois objets sont de la calcédoine, elle-même étant simplement du quartz cristallisé plus fin que d’habitude.

Le jade n’est pas un cristal, mais trois cristaux très différents aux apparences vaguement identiques que l’on n’a pas su distinguer les uns des autres avant une époque récente. En fait on faisait parfois la distinction entre jade impérial (kosmochlor) et jade (néphrite ou jadeite selon l’échantillon). Cependant, lorsque l’on se retrouve devant une pierre appelée « jade » sur son étiquette on a l’impression de savoir de quoi il s’agit, et l’on se trompe.

La serpentine n’existe pas vraiment, c’est une catégorie taxonomique abandonnée par les scientifiques car elle regroupe des choses trop différentes.

Le fameux œil du tigre est parfois une amphibole parfois un mélange de quartz et d’amiante (cette amiante aussi est toxique). Ce nom fait seulement référence à l’apparence de certains échantillons polis, il n’apprend rien.

Autre exemple frappant :

« Une orthose est recommandée lors des régimes alimentaires amaigrissants. Elle favorise l’élimination, la dissolution des graisses, le travail des reins et de la vessie.
Elle calme les douleurs dentaires sur les molaires, les dents de sagesse, les os de la mâchoire.
Elle agit sur les glandes salivaires et favorise la salivation.
«

à comparer avec:

« La pierre de lune régule les cycles menstruels et aide le système digestif et reproducteur. Elle est excellente pour les femmes enceintes, de plus, après l’accouchement, elle favorise la lactation. Placée sur la chakra de la gorge, elle atténue également les maux liés à celle-ci. «

La pierre de lune EST une orthose. Deux noms pour un même cristal (l’orthoclase en fait) distingués sur la base d’une altération, qui passé par le filtre de la lithothérapie deviennent deux choses distinctes.

Orthose adulaire

Orthose adulaire

C’est encore pire lorsque l’on croise des « pierre de lune de… » avec le nom d’un site et qui s’avère le plus souvent être une calcédoine bleue (rien à voir avec une orthose donc, qui appartient à la famille des feldspaths), que d’autres appelleront opale sans véritablement connaître sa teneur en eau (ce qui est important pour classifier correctement les calcédoines). « Pierre de lune » désigne aussi parfois des labradorites peu colorées. Autant dire qu’avec des noms pareils on peut désigner un peu n’importe quoi.

La tourmaline est souvent présentée comme un cristal unique, et on fera dépendre ses effets de sa couleur, alors qu’il s’agit d’une large gamme de plusieurs variétés.

Jusqu’à l’ambre gris, parfois classé dans les ambres (c’est de la sécrétion intestinale de cachalot).

Je remarque d’ailleurs qu’une incompréhension plutôt importante gagne du terrain dans le public : la dénomination de « cristal de roche », qui semble être de plus en plus interprétée comme « cristal translucide très pur ». Je rappelle au cas où qu’il s’agit en fait d’une très vieille façon d’appeler le quartz hyalin (le quartz auquel tout le monde pense : transparent en cristaux hexagonaux avec des pointes). Tout cela parce que « cristal de roche » sonne mieux que « quartz ».

Les exemples de ce type sont innombrables. Cristaux et roches ne sont pas bien connus du grand public, ce qui permet aux lithothérapeutes de les mélanger outrageusement, et même de déterrer des noms archaïques pour vendre des morceaux de roche comme s’ils étaient des cristaux rares.

Crystal healing

La « sagesse » des anciens

Un des arguments forts qui soutiennent la lithothérapie, comme toute une gamme de machin-thérapie, est l’ancienneté des pratiques. Forcément, si l’on fait cela depuis des siècles c’est bien que cela doit marcher. N’est-ce pas ?

(NDR: en zététique, c’est ce qu’on appelle l’appel à la tradition Argumentum ad antiquitatem)

Les exemples de personnes que mille ans d’échecs systématiques ne découragent pas de leurs croyances foisonnent pourtant dans l’histoire humaine. Mais plutôt que d’expliquer en quoi cet argument ne tient pas la route, d’autres le feront bien mieux que moi, attardons nous sur de vieilles croyances dont nul ne peut ignorer le ridicule, mais dont des années de bouche à oreille ont masqué la teneur d’origine. Elles servent, discrètement, de fondation à la lithothérapie.

« l’améthyste dissipe les pensées maléfiques et active l’intelligence. »  écrivait Léonard de Vinci, cette pierre est devenue synonyme de spiritualité au point qu’elle orne les bagues des évêques encore aujourd’hui.

Alexandre Le Grand disait aussi « pour avoir un bon esprit et ne s’enivrer jamais, on prendra une pierre d’améthyste qui est de couleur violette ; elle est merveilleuse pour les ivrognes et rend l’esprit propre aux sciences. »

De façon plus prosaïque on peut penser qu’au vue de sa couleur, les romains l’utilisèrent pour réaliser des coupes en cristal de sorte à ce que l’on puisse couper le vin avec beaucoup d’eau sans que cela ne se voit, le nom améthyste proviens d’ailleurs d’une légende greco-romaine liée à cela. Même le nom « a-methos », qui signifie en gros « ne pas être ivre » provient du fait que dans une coupe en améthyste on peut discrètement boire du vin très dilué, et donc ne pas être ivre, et par extension avoir un esprit plus clair. Mille à deux mille ans de bouche à oreille plus tard, on tombe sur… : « les vertus de l’améthyste sont apaisantes et purifiantes. Elle évacue le stress, calme l’insomnie et favorise la concentration et la méditation. C’est une pierre très bénéfique pour le mental, qui permet de trouver l’équilibre et la sérénité. Léonard de Vinci écrivait d’ailleurs à son sujet qu’elle avait le pouvoir de « dissiper les mauvaise pensées et d’aiguiser l’intelligence ». (http://www.lithotherapie.net/articles/amethyste/). Remarquez que sur d’autres sources la référence à l’alcool est toujours présente.

L’améthyste n’est que du quartz avec quelques impuretés de fer.

Au sujet du quartz, au Moyen-âge, Albert le Grand, théologien et philosophe, écrit : « si on le boit avec du miel il donnera du lait aux nourrices », j’imagine qu’il parlait de le réduire en poudre. En Angleterre on prétendait que le quartz pulvérisé et mélangé à du vin permettrait de combattre la dysenterie, et chez nous (XVIè et XVIIè siècle) on faisait porter aux fiévreux une boule de cristal pour faire chuter la fièvre.

En tout cas une chose est sûre, la silicose des mineurs est bien due à la poussière de quartz. Le quartz est même plus toxique en particules micrométriques que la silice amorphe, quant à un quelconque effet sur la fièvre…

Presque toutes les cultures ont attribué un effet au quartz, et c’est donc naturellement que lorsque les lithothérapeutes modernes ont fait leurs recherches et sont tombés sur quantité d’informations contradictoires ils se sont contentés de dire que le quartz sert un peu à tout.

« Comme nous l’avons vu, le cristal de roche peut être utilisé comme amplificateur, et ce quel que soit l’objectif ou l’affection que vous visez.

Par lui-même, il est particulièrement recommandé pour traiter les douleurs du dos, notamment en combinaison avec l’ambre jaune, et les douleurs en général. Le cristal de roche fortifie le corps en général, que ce soit au niveau des yeux (douleurs oculaires), des oreilles (infections, troubles de l’ouïe, acouphènes), du cœur, des poumons, du système digestif, et du système nerveux en général. Pour les problèmes intestinaux et liés à la digestion, vous pouvez réaliser un élixir de quartz en plaçant le cristal de roche dans un bol d’eau, en association avec du jaspe rouge et une magnésite. Laissez-y tremper vos pierres pendant la nuit et buvez chaque matin cet élixir pendant 1 à 2 mois. Vous pouvez également l’utiliser en ce sens si vous avez pour objectif de perdre du poids. » (http://www.lithotherapie.net/articles/cristal-de-roche-quartz/). Et ce n’est qu’un extrait de la page sur le quartz.

Les Chinois broyaient et broient encore des « dents de dragons » ainsi que des « papillons de pierre » qui ne sont que, d’une part, des dents de dinosaures et d’autre part, des spirifers (brachiopodes fossiles du «paléozoïque) pour soigner plusieurs affections qui n’ont aucun lien entre elles. Broyées et cuites dans un pot d’argile elles seraient sensées soigner rhumatismes, cataracte, anémie, problèmes digestifs, etc…
Pour autant que je sache, la lithothérapie n’a pas osé s’attaquer aux fossiles. Aujourd’hui les fossiles ne sont plus mystifiés car on sait de quoi il s’agit… cependant, lorsque cela n’en a pas l’apparence on s’en donne à cœur joie. C’est le cas des « pierres d’orage » ou « doigts de fées », censées être tombés du ciel et soigner toutes sortes d’affections, et qui sont des rostres de bélemnites (les ancêtres des seiches, dont on trouve les rostres modernes sur les plages). Ou simplement de la shungite, qui une fois poli ressemble à un cristal noir mat mais n’est rien d’autre qu’une très ancienne agglomération de restes d’animaux marins ressemblant un peu à du charbon (et se trouve donc être une roche sédimentaire).
Dans les deux cas on trouve aussi des adeptes de la lithothérapie qui portent ces choses en connaissance de cause sans qu’aucune contradiction ne leur apparaisse sur le fonctionnement qu’est censé avoir cette « thérapie ». Pourtant selon ce que l’on a vu précédemment, il serait surprenant de la part d’une roche sédimentaire (composé de reste d’organismes, de roche broyées et d’éléments dissous ayant précipité) d’avoir un quelconque effet. A l’exception de certaines d’entre elles légèrement calcifiées, elles ne comportent aucun macro-cristaux et ne sont finalement que des tas de détritus rocheux informes.

staurotide

Staurotide

En Bretagne on donnait aux jeunes mariés la « croisette de Bretagne »: une staurotide maclée en croix qui est censée protéger de la noyade (des marins pêcheurs, forcément), des maladies des yeux, des morsures de chiens enragés (un classique), et même de la folie. N’y aurait-il pas un lien avec ce que l’on dit aujourd’hui de l’andalousite (appelée autrefois pierre de croix et qui en plus du nom prend des formes similaires) ?

« L’andalousite augmente la capacité respiratoire et sera utile en cas de manque d’oxygène .  Elle chasse les peurs et les angoisses irraisonnées et transmet au coeur enthousiasme et générosité.  C’est une pierre qui convient aux personnes qui veulent trouver le juste équilibre entre matérialisme et spiritualité, l’énergie et la paix. » (http://www.bio-sante.fr/lithotherapie/andalousite.html)

L’antimoine prescrit dans certains monastères au 18eme comme calmant fonctionnait bel et bien, et qui selon le dosage calmait définitivement bien.

Vous me direz que les lithothérapeutes n’auraient pas osé conseiller ce genre de choses dont on sait aujourd’hui qu’elles sont toxiques … Mais comme cela a été évoqué, ils ne sont pas pétrologues  :

« Dans la première édition (1992) de mon Dictionnaire des Pierres utilisées en lithothérapie, j’avais dit : « On aura soin de ne jamais pointer un cristal de stibine chargé vers un être de chair car on lui doit amour, assistance et protection ». Dans la deuxième édition (1999), j’avais ajouté : « Cependant, en cas de douleur localisée, on n’hésitera pas à le pointer sur la zone douloureuse car la stibine combat effectivement le mal et la douleur. Pas d’utilisation prolongée. Des séances courtes et répétées sont préférables. » (http://www.reynaldboschiero.com/proprietes-et-vertus-des-pierres/05-134-stibine-proprietes-et-vertus/)

263-stibine-roumanie-600pix

La stibine est un sulfure d’antimoine, d’ailleurs lorsque l’on parle du minéral antimoine (NDR : son symbole atomique est Sb), c’est à la stibine que l’on fait référence. Et effectivement il convient de s’en méfier.

Et puisque nous parlons de sagesses ancestrales je finirai en citant Pline l’ancien qui, il y a près de deux mille ans, disait sur l’améthyste : « les mages imposteurs assurent qu’elle empêche l’ivresse et que son nom vient de là. » et qui rapportait leurs propos de la sorte :

« Si les noms de la lune et du soleil y sont gravés, et si elle est ainsi suspendue au cou avec des poils de cynocéphale et des plumes d’hirondelle, elle préserve des maléfices ; et aussi que portée de n’importe quelle façon elle facilite l’accès auprès des rois ; qu’elle écarte la grêle et les sauterelles, si l’on fait en même temps une prière qu’ils enseignent… Je crois bien qu’ils n’ont pas écrit cela sans mépriser et bafouer l’humanité. »
Pas mieux.

bannière-de-site-web-de-thérapie-par-les-cristaux-41243747

Bannière de site web de thérapie par les cristaux.

———

Sites internet intéressants :

http://www.geowiki.fr

http://www.geoforum.fr/

www.mindat.org/

Une page exceptionnelle pour l’identification des cristaux (en anglais) :

http://www.rockhounds.com/rockshop/mineral_id/#Key

Conseils de lecture :

« Histoire des cristaux » de Bernard MAITTE

« Chroniques de cristalliers » de Sebastien Khayati

Et si vraiment la discipline vous intéresse :
« Elements de géologie » de Charles Pomerol, Yves Abrielle et Maurice Renard

« Sciences de la terre et de l’univers » d’André Brahic et Yves Daniel

——

Notes.

[1] Depuis 50 ans la force électromagnétique et la force nucléaire faible ont été unifié dans le cadre théorique.
Il y a quelques années certaines expériences avaient pu la valider, cependant un point essentiel était encore gênant : on ne pouvait l’expliquer complètement qu’en faisant appel au boson de Higgs. Du coup depuis tout ce temps, personne ne l’avait vraiment évoqué publiquement. Depuis que le Higgs a été observé expérimentalement, la théorie est officiellement validée. Le consensus actuel ne dénombre plus que trois forces. (Et la théorie pure a déjà unifié cette nouvelle force électrofaible avec la gravité, il y a quelques années si je me souviens bien, on attend toujours des observations de gravitation quantique pour la confirmer expérimentalement et l’annoncer). Bref, l’adoption officielle de la force électrofaible à la place de l’électromagnétique et de la nucléaire faible date de 2012-2013).

Source link
________________

Article Aléatoire

La lithothérapie, c’est quoi? pierres de lithothérapieLes selon les pierres s’appellent la lithothérapie, ces approche holistique de soin est basée sur l’influence subtile que apporter des minéraux. Des quantité de individus s’aident de pierres, autant de personnes avec autant de réussites. Trouvez des pierres de lithothérapie dans la boutique essencedegaia.fr. Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie, il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergies non visibles qui composent et qui composent tout ce qui est manifesté,

une aura d’énergie qui est aussi réelle que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergies subtiles qui nous composent sont les symptôme de état d’être aux niveaux émotionnel, mental et spirituel.

Si changeons d’émotion nous changeons la fréquence vibratoire de émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte avec des caractéristiques super marquées relativement à leur composition et cristallisation, une énergie subtile et stable qui est utilisée en lithothérapie pour influencer notre corps subtile et obtenir des améliorations de notre état d’être.

La portée de ces améliorations est à prendre comme des aides agissant à des niveaux différents relativement à la pierre utilisée. cristal d’amétyste pierre pensée de lithothérapieC’est un moyen de soin holistique est une interférence à complets les quantités de l’être. L’action se fera chez nous sur système d’énergies subtiles alors pendant interaction, se transmettra à à nous autres schéma de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, au cran physique, émotionnel, mental et spirituel.
Ontrouée des pierres de santé, qui seront en relation avec notre besoin, pour rétablir une harmonie, pour « soigner » un problème, aider d’ailleurs à des troubles digestifs, près le stress, pour favoriser la guérison, baisser douleurs, dynamiser un organe, retrouver le sommeil, lutter malgré migraines, permettre de passer d’efficaces nuits réparatrices, … Le champs d’applications n’a pas de limites.

Au successivement de l’efficacité elle est pas mal variable et dépend principalement de de deux ans points: la profondeur du problème et la sensibilité et spécificité de la personne. Peu importe la croyance de la personne, la lithothérapie n’est aucun placebo, que l’on croie ainsi qu’à pas aux effets des pierres, elles auront un effet. Par contre, une personne qui est d’un naturel à se protéger, qui n’accepte pas idées nouvelles, qui est du mal à remettre en interrogation ses croyances, ces individus vont avoir du mal à ressentir des effets rapidement. Cet état d’esprit lancée comme une barrière de défense actif qui empêche d’être positivement influencé pendant énergies salutaires des pierres. Tout n’est pas ou noir, complets degrés d’ouverture d’esprit existent si bien qu’une personne ne existera à la saint-glinglin 100% fermée ni 100% ouverte. Notre réceptivité varie aussi fortement en fonction de notre état d’être du instant présent.

. druse de cristal de roche, rechargement en lithothérapieOn utilise des pierres de soin aussi pour stimuler des capacités, à l’opposé pour aider à la méditation, pour livrer plus endurant dans l’effort physique, pour augmenter une joie de qui est autrefois bien présente, ou pour agrandir l’intuition. Les pierres utilisées sont généralement des minéraux semi précieux ainsi qu’à précieux de cristaux, travaillés en pierres polies, et pourquoi pas laissés à l’état naturel en pierre brute. Les pierres polies sont privilégiées en lithothothérapie quant à côté pratique, dans la poche d’un vêtement, l’état honnête est agréable et n’abîme pas le tissu.

Une qu’une pierre vous à transmis son énergie, aura besoin d’être purifiée et rechargée dernier d’un instant afin qu’elle retrouve toutes ses capacités. À ce suje,t vous pouvez consulter les articles sur la purification et sur le rechargement. La lithothérapie avoir une forte influence sur notre état d’être sans toutefois qu’elle ne remplace une consultation chez un médecin, c’est une aide additionnelle qu’apporte ce thérapie alternative.

Pour décourir les sens de tout pierre, vous verrez une grande liste à droite de ces page, aussi des sujets utiles pour utiliser pierres en soins, Bonne lecture! La lithothérapie a déjà apporté beaucoup à énormément de individus à travers le monde, pourquoi pas à vous? Qu’est ce que la lithothérapie ? Aujourd’hui, la lithothérapie est détaillé sur la terre entier, tout d’or moins dans son étonnement originel qui est l’utilisation des pierres. À titre d’exemple, l’industrie s’est emparé du quartz pour utiliser ses propriétés vibratoires, doté d’une fréquence simultanément femme et unique, pour créer des montres. Qui ne a ou n’a possédé au cours de ces dernières années une montre à spath ? Nous ne parlons pas d’ailleurs des parures de bijoux en pierres naturelles pendant lesquelles nous avons été attirés en leur beauté. Pas dans l’hypothèse ou loin que cela à l’époque, nos aïeux offraient régulièrement cadeaux naturels de la nature, connaissant parfaitement et leurs vertus. Au dehors des symboles, quantités infinitésimales de minéraux intéressent chercheurs contemporains pour densité et leur condensé de propriétés.

Dans un registre plus spirituel, nous entendrons préférablement deviser de des pierres mais deux reposent sur ce même thèse qu’est la composition chimique de tout minéraux et de son impact sur son environnement.

Des résultats sont aujourd’hui prouvés, au travers de la magnétothérapie qui s’appuie sur la connaissance de la magnétite dans un d’autoguérison. Les sédatives de la pierre d’aimant permettent ainsi un accéléré dans ce cadre bien précis.

Dans un parallèle similaire, le cuivre possède aussi des vertus reconnues thérapeutiquement. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs s’accordent pour dire que l’impact vibratoire et énergétique des pierres sur psychisme et notre physique est issu d’une analogie structurelle. Quotidiennement, des éléments minéraux essentiels sont ingérés pour équilibre structurel. Ainsi, déposer une pierre en or creux de sa menotte mais aussi animer un bijou en pierres naturelles disposant des vertus appropriés s’avérer essentiel pour pallier à ce manquement.

La pierre en interrogation déclenche d’or contact de la peau une résonance vibratoire singulière qui voltampère stimuler les minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéral prompt d’une mi-temps unique et offre ainsi une activation des élément énergétiques (chakras).

Cette martèlement voltampère varier relativement à sa composition chimique, de sa structure cristalline et de sa couleur. La pierre ou le minéral en interrogation disposera ainsi de rares et a pour but de réguler une fraction de notre corps, ensuite de retrouver son équilibre fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *